Sur vos écrans: des premières et des prix

Stéphane Bellavance est à la barre de la nouvelle émission <i>Moi j’mange.</i>
Photo: Télé-Québec Stéphane Bellavance est à la barre de la nouvelle émission Moi j’mange.

Cuisine responsable et décoincée

 

Les émissions de cuisine se suivent et se ressemblent un peu trop, surtout pour ceux qui ne sont pas trop adeptes de ce genre et qui n’y voient pas trop d’utilité dans leurs menus au quotidien. Par contre, cette nouveauté de Télé-Québec, qui vient combler le créneau de « cuisine pas compliquée » laissé vacant par la disparition de la populaire émission Cuisine futée, parents pressés, s’annonce tout à fait réjouissante pour ces récalcitrants comme pour les autres, grâce entre autres à l’animation décomplexée et rigolote de Stéphane Bellavance, un néophyte en cette matière télévisuelle. Celui qui anime Génial ! depuis dix ans saupoudre de commentaires comiques sur les dessous de la télé culinaire (les recettes qui sont réalisées en quelques minutes, les « obligés » du genre comme le moment de la dégustation…) les différents segments de cette émission, qui a pour objectif de donner des trucs pour s’alimenter de façon plus responsable pour l’environnement et la santé des convives. Ainsi, dans le premier épisode, on cuisine des mets bios végétariens et carnés, on propose des façons de récupérer les pelures de pommes pour créer des délices… et des boucles d’oreilles, et on déconstruit l’idée selon laquelle les fruits et légumes bios sont nécessairement meilleurs pour la santé que les autres. Une première bien agréable, même quand on ne suit pas de recettes.


Moi j’mange
Télé-Québec, 19 h 30
 

« Superwoman » reçoit

 

Les talk-shows quotidiens de fin de soirée sont encore la chasse gardée des hommes à la télévision américaine, et on peut même dire à la télévision tout court. Elles sont très rares, les femmes qui ont eu la chance d’animer ce type d’émission pour une grande chaîne. Joan Rivers (à la fondation du réseau Fox), Whoopi Goldberg (en syndication sur des centaines de stations) et plus récemment Samantha Bee (au « petit » réseau TBS) ont eu ce privilège. C’est au tour de la youtubeuse et comédienne canadienne Lilly Singh, qui s’est fait connaître sous le pseudonyme Superwoman, d’être à la barre de sa propre émission, une première pour une femme de couleur dans un grand réseau. Il faudra par contre se coucher très tard pour apprécier son travail au petit écran : ça commence à minuit et demi… On peut faire sa connaissance lors d’une édition spéciale à heure de grande écoute, mercredi à 22 h.


A Little Late with Lilly Singh
Global, dès mardi, 0 h 37 et NBC, 1 h 37
 

Fêter la télé d’ici

 

Les récompenses attribuées au meilleur de la télé québécoise dans tous ses états et sur toutes ses plateformes sont tellement nombreuses qu’il faut trois galas pour les distribuer. Il y avait d’abord la Soirée des artisans et du documentaire, qui avait lieu jeudi dernier, suivie dimanche par l’Avant-première, animée par Anaïs Favron en après-midi, et finalement le « grand » Gala des Gémeaux pour les catégories plus « prestigieuses », animé en soirée par Véronique Cloutier, qui effectue un retour à la barre de cette émission. La dernière fois qu’elle y avait officié, elle avait partagé l’animation avec un certain Éric Salvail… Le très populaire feuilleton policier quotidien District 31 part favori avec 15 nominations. Il est suivi de près par la très belle surprise que fut la comédie dramatique M’entends-tu ? qui cumule 14 mentions.


Gala des Gémeaux
Radio-Canada, dimanche, 20 h

Avant-première
Artv, dimanche, 14 h

Arts en mouvement

Le festival Montréal complètement cirque fête ses 10 ans cette année. Ce documentaire prend le prétexte de cet anniversaire pour montrer en filigrane les coulisses de cette célébration, mais surtout pour donner la parole aux créateurs et aux artistes qui étaient invités lors de la dernière édition, à propos de leur vision de l’évolution des arts circassiens.

Une histoire complètement cirque
Artv, lundi, 21h


Le visionnement en continu

Voilà une proposition qui rappellera à plusieurs l’excellente série québécoise Mensonge… Ce nouveau thriller international propose des intrigues policières qui se déroulent essentiellement dans des salles d’interrogatoire du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne et d’Espagne, avec des distributions et des équipes de tournage différentes. Au générique, des figures connues comme David Tennant, Laurent Lucas et Nathalie Baye.

Criminal
Netflix, dès vendredi

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.