«Paris etc.»: déception parisienne

Cette série raconte les destins croisés de cinq Parisiennes d’âges et d’origines divers.
Photo: Canal+ Cette série raconte les destins croisés de cinq Parisiennes d’âges et d’origines divers.

Il y a de ces séries de fiction qu’on voudrait aimer, parce qu’elles ont été créées par des artistes intéressants, mais qui nous laissent de glace au final, même si on leur donne une deuxième chance. C’est l’impression que laisse Paris, etc., une comédie dramatique scénarisée, réalisée et interprétée par Zabou Breitman (derrière le magnifique Se souvenir des belles choses) d’après une idée originale de Maïwenn (Polisse, Mon roi).

Cette série raconte les destins croisés de cinq Parisiennes d’âges et d’origines divers, toutes incarnées par des actrices exceptionnelles : Valeria Bruni Tedeschi, Anaïs Demoustier, Lou Roy-Lecollinet (révélée dans Trois souvenirs de ma jeunesse d’Arnaud Desplechin), Naidra Ayadi et Breitman, elle-même. Malgré tous ces atouts, Paris, etc. ennuie. Les intrigues développées autour de chacune des héroïnes, qui sont d’ailleurs dessinées à gros traits dans les deux premiers épisodes que nous avons pu visionner, peinent à accrocher notre attention tellement elles sont noyées dans des dialogues anodins, qui n’ont même pas l’avantage de sonner « vrai ».

Les moments qui devraient déceler un potentiel comique n’arrachent qu’un sourire et les situations plus dramatiques n’émeuvent pas vraiment. Seuls les malaises que ces personnages féminins vivent ou provoquent arrivent à susciter une certaine émotion, comme cette séquence où la plus jeune du lot, une provinciale récemment arrivée dans la capitale pour un stage professionnel, vante les qualités du Front national auprès de ses colocataires… Une déception donc, qui a tout de même l’avantage de montrer un autre Paris que celui des cartes postales. C’est déjà ça de pris.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Paris, etc.

Canal + International, lundi, 20 h, à coup de trois épisodes