«La force du rire»: rire de soi

Le documentaire n’a pas peur d’aborder stéréotypes et clichés, afin d’en rire.
Photo: Ami-Télé Le documentaire n’a pas peur d’aborder stéréotypes et clichés, afin d’en rire.

La saison de l’humour bat son plein, et la télévision suit le rythme de très près. Sur les ondes d’AMI télé, l’humour est mis à l’honneur dans le documentaire La force du rire.

André Roy, humoriste et producteur de spectacles, accompagne trois hommes dans leur création d’un spectacle d’humour original : feu Martin Saulnier, atteint de dystrophie musculaire (et à qui le documentaire est dédié), Pierre Lambert, aveugle, et Christian Kit Goguen, atteint du syndrome de Gilles de la Tourette.

Martin, lui, s’y connaît déjà très bien en humour — ça fait six ans qu’il en fait, apprend-on, et il devient en quelque sorte un mentor pour Pierre et Kit, deux novices de cet art de la scène, bien que Kit ait déjà apprivoisé les planches en tant que chanteur et guitariste.

On suit donc leur cheminement en tant qu’artistes, de l’écriture de leur spectacle jusqu’à leur prestation finale au campus de l’Université de Moncton, tout en explorant aussi d’autres facettes de leur vie quotidienne. Le documentaire n’a pas peur d’aborder stéréotypes et clichés, afin d’en rire — et les blagues ne s’en tiennent pas aux monologues des trois gars, loin de là —, mais surtout de déconstruire ces idées préconçues. Ce processus de création laisse aussi place à l’exploration de la réalité de chacun, créant des liens forts et des émotions allant au-delà d’une simple relation professionnelle.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

La force du rire

AMI télé, dimanche, 19 h