«L’Intermédia-Web»: une bibitte colorée, détonante et absurde

L'humoriste Arnaud Soly
Photo: UNIS L'humoriste Arnaud Soly

Le diffuseur Unis se la joue tout sauf conservateur en livrant sur son site la série L’Intermédia-Web, une bibitte colorée, détonante et absurde qui pige de manière pas mal ironique dans les codes d’Internet.

Quelque part du côté des Appendices, de Like-moi ou de Contrat de gars, les six épisodes d’un peu plus de huit minutes visent visiblement un public rodé aux us et coutumes pas toujours élégantes de l’« autoroute de l’information », comme on disait dans le temps.

Réalisé par Olivier Landry et Emil Baroon, L’Intermédia-Web se joue d’ailleurs de la temporalité. Par son approche humoristique et ses références, c’est au fond très moderne, mais tout le visuel joue sur le kitsch, le rétro, le 3D fluo et le green screen volontairement cheap.

L’internaute se trouvera ici en quelque sorte aspiré sur l’écran d’un utilisateur d’un Web parallèle et naviguera sur des avatars de Facebook et YouTube. Le concept s’égraine à coups de sketchs, parfois récurrents, joués notamment par Arnaud Soly — tout indiqué pour ce projet —, Rosalie Vaillancourt, Martin Perizzolo, Michelle Desrochers et Daphnée Côté-Hallé.

Dopée à la culture du mème, du gif et de la vedette en ligne autoproclamée, L’Intermédia-Web parodie ici certains vidéoclips — allô Daniel Bélanger —, rigole des TED Talks et s’amuse des apôtres du nouvel âge.

Voilà, au final, une excellente source de « heu… Hein ? », de « ben voyons ! », de silences inconfortables et de rires épais.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

L’Intermédia-Web

Sur Unis.ca dès le 11 juin