Sur vos écrans: des stars partout

Télé-Québec prolonge la réunion gospel hebdomadaire «Y’a du monde à messe» de Christian Bégin pour les saisons à venir.
Photo: Télé-Québec Télé-Québec prolonge la réunion gospel hebdomadaire «Y’a du monde à messe» de Christian Bégin pour les saisons à venir.

Au-delà des Oscar

 

Elles n’ont peut-être pas atteint le record d’années consécutives d’animation de Louis-José Houde, mais dimanche, Édith Cochrane et Guylaine Tremblay se pointeront pour une troisième fois à la barre du Gala Québec Cinéma. C’est qu’elles ont le tour pour présenter et faire rayonner le septième art d’ici, ces complices ! Avec ses impressionnantes 16 nominations, le long métrage 1991 de Ricardo Trogi mène la course. Denis Côté suit de près avec son Répertoire des villes disparues, nommé 10 fois. Notons que le Gala Artisans, piloté quant à lui par le duo bien agencé formé de Karine Gonthier-Hyndman et de Guillaume Lambert, se déroulera juste avant. Parce que même si les Oscar ont momentanément tenté de reléguer ces prix aux pauses publicitaires, ça prend — tsé, franchement — du montage, une direction photo, du maquillage et une tonne d’artisans pour faire un film.


Gala Artisans Québec Cinéma
ICI Artv, dimanche, 16h

Tapis rouge et Gala Québec Cinéma
ICI Radio-Canada Télé, dimanche, 19h30
Photo: ICI Radio-Canada

 

Miley dans le Miroir

 

Consacrée aux dangers de la technologie, la série dystopique britannique (qui semble de moins en moins dystopique par les temps qui courent) démarre sa cinquième saison avec l’arrivée d’une célébrité. On pourrait faire comme si, pffft, l’on n’attendait pas la performance de la pop star Miley Cyrus dans ce rôle de, oui, pop star, mais honnêtement… on l’attend. Sa prestation sera-t-elle plus mémorable (pour les bonnes raisons) que celle, abominable, de ce «pôvre» Ed Sheeran dans Game of Thrones ? Avec la magie du streaming, nous n’aurons pas à attendre bien longtemps pour connaître la réponse.


Black Mirror, saison 5
Netflix, dès mercredi
Photo: Netflix

 

Amen

 

Comme y’a eu du monde à messe devant Y’a du monde à messe, Télé-Québec prolonge la réunion gospel hebdomadaire de Christian Bégin pour les saisons à venir. Pour cette première émission de la nouvelle édition, Christian et sa chorale convoquent donc les fidèles à une rencontre au sommet avec la sommité du cinéma Michel Côté. À ses côtés, on retrouvera l’écrivaine Kim Thùy, l’auteur-compositeur-interprète-poète Tire le coyote, le président de la campagne du PLQ Alexandre Taillefer et la productrice avicole Fernande Ouellet. Bonne communion.


Y’a du monde à messe
Télé-Québec, vendredi, 21h

Le visionnement en continu

Lancés dans les années 1970, et inspirés de ses écrits publiés dans le San Francisco Chronicle, les Tales of the City d’Armistead Maupin sont une série littéraire LGBTQ absolument culte. Peut-être pour contrer la malédiction voulant que le livre soit toujours meilleur que sa version filmée, l’écrivain américain fait office de producteur exécutif des 10 épisodes de ses chroniques adaptées par le titan Netflix. On espère que cette présence permettra à ses romans — qui ont déjà connu quelques vies télévisées — d’être cette fois aussi excellents à l’écran.

Tales of the City
Netflix, dès vendredi

Tu veux fêter Noël avec moi?

À Christmasland, lieu sorti de l’imaginaire du mystérieux Charlie Manx (inquiétant Zachary Quinto, notre photo), c’est Noël tous les jours. Il y est aussi défendu d’être malheureux. Comme de s’en échapper. Adaptée du roman d’horreur de Joe Hill, la série surnaturelle NOS4A2 (prononcez «Nosferatu») arrive après avoir récolté des échos favorables au festival Southby Southwest. Dans ce gros canon estival signé AMC (qui connaît la chanson pour avoir développé The Walking Dead), on suit Vic McQueen (Ashleigh Cummings), une artiste dont le don pour retrouver ce qui a été perdu se transformera en obsession: sauver ces enfants leurrés.

NOS4A2
AMC, dimanche, 22h05

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.