«L’âge adulte» 3e saison: famille, je vous aime

Image tirée de la troisième saison de «L’âge adulte»
Photo: Tou.tv Image tirée de la troisième saison de «L’âge adulte»

Une famille unie mange dans la même assiette, dit un proverbe africain. La fratrie Noël est manifestement de cette eau-là. Autour des enfants en roue libre, Alex, Tom et Lucille-Maude, gravite un clan que l’on retrouve encore plus soudé que jamais dans la troisième saison de la websérieL’âge adulte. Ces retrouvailles sont d’autant plus heureuses que ce qui semblait un peu forcé dans la deuxième saison, notamment la parentèle africaine, trouve ici naturellement sens et portée.

Est-ce à dire que tout est devenu beau au royaume des Noël ? Que nenni. Ça grince, ça doute et ça fuit toujours par en avant. Mais sous l’humour absurde percent aussi des fulgurances pleines de tendresse filiale. Le tout est porté par un esprit décalé que ne renieraient pas un Solondz ou un Anderson. Jeux de mots faciles, blagues bruitées puériles : la dérision générale dont font preuve les membres disparates de cette drôle de famille tantôt choisie, tantôt subie, n’en fait paraître que plus vive la grammaire visuelle de la série comme son sens aigu de la répartie.

Ce qui ne veut pas dire que la minisérie est sans défauts. Les allers-retours dans le temps tombent parfois dans la recette toute faite, les raccourcis sont légion et certains décalages sont moins bien dosés qu’anticipé. Reste que le tandem que forme Guillaume Lambert aux textes (et dans la peau de Tom) et Guillaume Lonergan à la caméra a à l’évidence pris du coffre pour ces huit épisodes de dix minutes. La série existentialiste gagne ainsi en rythme et en plaisir potentiel, se savourant encore mieux cul sec, d’une traite. Jaraama !

L’âge adulte, saison 3

Tou.tv, dès mercredi