«Knock Down the House»: Alexandria contre Goliath

La démocrate élue Alexandria Ocasio-Cortez
Photo: Netflix La démocrate élue Alexandria Ocasio-Cortez

Que de force émane de Knock Down the House, galvanisant documentaire de Rachel Lears repêché ces jours-ci par Netflix. Primée deux fois à Sundance, cette incursion dans les coulisses de la politique américaine a pour point focal quatre femmes issues des milieux populaires dans leur course à armes inégales pour se tailler une place au Congrès américain, en 2018. Dont la craquante démocrate élue Alexandria Ocasio-Cortez, qui s’y révèle proprement brillante.

À ses côtés, trois autres femmes d’exception se dévoilent : Paula Jean Swearengin, Cori Bush et Amy Vilela. Chacune à leur manière, elles tentent de redéfinir une machine politique huilée de toute éternité en faveur d’hommes riches et éduqués, blancs pour la plupart, qui, à leur sens, ont perdu de vue ceux pour qui ils se battent. « L’argent se gagne en solitaire, nous avons la force du nombre, la force des liens. Ils ont l’argent, nous avons les gens », résume Ocasio-Cortez, qui ne cesse d’épater depuis son arrivée à Washington.

À travers ce documentaire à la forme trop sage pour les idées hardies qu’il véhicule, on mesure mieux la rudesse du chemin qui l’a menée jusqu’à Washington. Ça s’écoute comme un feuilleton, tout est prévisible, et pourtant, chaque mot, chaque rebondissement, touche dans le mille. La fin est connue, seule Ocasio-Cortez aura réussi à se faire élire, mais là n’est pas l’essentiel. Ce qui importe, c’est comment on en est arrivé à ce résultat et, surtout, à quel prix. À ce compte, Knock Down the House est impeccable, dressant un portrait juste d’une bataille appelée à se reproduire.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Knock Down the House

Netflix, dès le 1er mai