Sur vos écrans: autochtones du bout du monde, géant d'exception et magie de rue

«Sur la grande terre» apporte une réflexion fort intéressante sur l’évolution et l’avenir des cultures autochtones.
Photo: RDI «Sur la grande terre» apporte une réflexion fort intéressante sur l’évolution et l’avenir des cultures autochtones.

Comparaisons autochtones

 

Aller au bout du monde pour mieux se comprendre. C’est l’exercice auquel se livre la jeune Mohawk Wahiakatste Diome-Deer, qui, après des études dans de prestigieuses universités américaines, est retournée chez elle à Kahnawake pour s’impliquer au sein de sa communauté. Cette directrice adjointe de l’école secondaire de la réserve en banlieue de Montréal s’est rendue en Sibérie, à la rencontre de peuples autochtones de ce bout du monde, les Bouriates et les Tofalars, pour découvrir comment ceux-ci arrivent à conjuguer modernité et traditions dans leur vie de tous les jours, à préserver leur culture et leur mode de vie ancestral, malgré des siècles d’assimilation.

Le jeune réalisateur Alexandre Lefebvre, qui a pu tourner ce documentaire grâce au Prix de la relève Radio-Canada remis aux RIDM en 2017, suit la jeune femme, curieuse et éloquente, dans ce périple « identitaire » dans cette région mythique de la Russie, dont il montre de belle façon les beautés naturelles verdoyantes. Il en résulte une réflexion fort intéressante sur l’évolution et l’avenir des cultures autochtones.


Sur la grande terre
RDI, mardi, 20h

 

Vie et mort d’un géant

 

Pas besoin d’être un expert de lutte « arrangée avec le gars des vues » pour savoir qui est André Roussimoff, légende française du ring dans les années 1970 connue au Québec sous le nom de géant Ferré, puis aux États-Unis dans les années 1980 et 1990 comme André le géant.

Dans ce documentaire produit par HBO, on passe rapidement sur son heure de gloire dans les soirées de lutte québécoises pour mettre l’accent sur son ascension américaine, qui correspond à la médiatisation de masse de ce sport spectaculaire. Le film, riche en images d’archives télévisées de combats et de témoignages de proches et collègues, ne révolutionne pas le genre du documentaire sportif, mais il offre tout de même un portrait attendrissant d’un homme aussi grand que courte fut sa vie.


Docu-D / André le géant : le destin du géant Ferré
Canal D, jeudi, 22h
Photo: Canal D

 

Magie dans la ville

 

Les émissions de magie se suivent et se ressemblent pas mal… C’est du moins l’impression que laisse cette nouvelle production mettant en vedette le magicien Luc Langevin, ici accompagné de trois collègues. Dans cette série de quatre épisodes, ils se livrent à des tours de magie dans des lieux publics de Montréal, devant des vedettes bien volontaires, et se mettent au défi entre eux de réussir des tours compliqués. Bien réalisé, bien interprété, mais il faut aimer…

Étrange mélange que cette websérie de fiction, un drame familial qui utilise les codes du drame fantastique à la Game of Thronesur d’or raconte en cinq épisodes une nuit marquante pour les six cousins Béliveau sur les terres familiales de leur île d’Orléans natale. Leur grand-père, dont on vient de célébrer les funérailles, a laissé le domaine familial, des vergers et une cidrerie, en héritage à leur cousine aînée, la « mouton noir » Marie-Alexandra (Whitney Lafleur). Celle-ci les entraîne dans une série d’épreuves physiques mais surtout émotionnelles pour déterminer à qui de ses cousins perdus de vue depuis des lustres elle cédera cet héritage encombrant, ce qui donne lieu à des confidences surprenantes.


Langevin tours de ville
Artv, vendredi, 20h

Le visionnement de la semaine

Étrange mélange que cette websérie de fiction, un drame familial qui utilise les codes du drame fantastique à la Game of ThronesCœ​ur d’or raconte en cinq épisodes une nuit marquante pour les six cousins Béliveau sur les terres familiales de leur île d’Orléans natale. Leur grand-père, dont on vient de célébrer les funérailles, a laissé le domaine familial, des vergers et une cidrerie, en héritage à leur cousine aînée, la «mouton noir » Marie-Alexandra (Whitney Lafleur). Celle-ci les entraîne dans une série d’épreuves physiques mais surtout émotionnelles pour déterminer à qui de ses cousins perdus de vue depuis des lustres elle cédera cet héritage encombrant, ce qui donne lieu à des confidences surprenantes.

ur d’or
À unis.ca, dès jeudi

En attendant le chapitre final

Les fans de la saga fantastique n’en peuvent plus d’attendre la huitième et ultime saison de Game of Thrones, qui débutera à HBO et à Super Écran en version sous-titrée française le 14 avril prochain. En attendant, ils peuvent toujours revisiter le pénultième chapitre, en version française.

Le trône de fer, saison 7
AddikTV, jeudi, 21 h, rediffusion, lundi 23h

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.