Sur vos écrans: nouveautés hivernales tardives

Rachid Badouri inaugure l’émission «L'open mic de...», en livrant un monologue d’ouverture fort amusant…
Photo: V Rachid Badouri inaugure l’émission «L'open mic de...», en livrant un monologue d’ouverture fort amusant…

Du neuf tardif à V

 

Après la déferlante de nouveautés et de retours des chaînes spécialisées et autres réseaux généralistes du début d’année, l’ex-mouton noir de la télé québécoise lance à son tour sa programmation hivernale, une fois la poussièreretombée, et dévoile ainsi quelques nouveautés qui méritent le détour…

Le télé-crochet Le maître du chantier fait partie de ce lot. Cette compétition où s’affrontent des professionnels et des amateurs de la construction qui espèrent devenir entrepreneurs généraux se révèle aussi divertissante que Les chefs !, mais dans un atelier plutôt que dans une cuisine. Le montage serré, les interventions sympathiques des concurrents, l’animation décontractée de l’humoriste Patrick Groulx et les propos éclairants des deux juges compensent largement le fond sonore de guitares électriques propre aux productions télé « musclées », qui n’apporte pas grand-chose à l’émission, sinon de l’agacement…

Toujours au rayon des nouveautés, la quotidienne L’open mic de… offre une autre tribune pour les humoristes de la relève. Chaque semaine, un comique bien établi accueille cinq « recrues » du rire, qui se soumettent d’abord à un défi de blagues d’une minute puis livrent au cours de la semaine un numéro complet. Rachid Badouri inaugure l’émission, en livrant d’ailleurs un monologue d’ouverture fort amusant…

La docuréalité Les effaceurs suit le modèle désormais consacré de la série documentaire « de métier ». Cette fois, on suit des professionnels d’entreprises de nettoyage d’envergure dans des immeubles insalubres, sinistrés ou des scènes de crime. C’est bien fait et même instructif à certains égards, mais ça ne révolutionne pas le genre.


Le maître du chantier
V, lundi, 20h

L’open mic de…
V, lundi au jeudi, 21h

Les effaceurs
V, vendredi, 20h30

 

Franco-mag

 

Tourné dans un café-bar de Toronto, ce nouveau magazine société et culture animé par le Québécois Bryan Audet aborde des sujets d’actualité en lien avec la francophonie canadienne, mais pas seulement… Les entrevues et chroniques à saveur plus ou moins éditoriale sont livrées par les collaborateurs et invités autour d’une table (et parfois en vidéoconférence) et de quelques verres. D’où le titre.

Photo: Unis

Cette minisérie de trois épisodes produite par la BBC et diffusée outre-Manche durant le temps des Fêtes nous replonge dans l’univers d’Agatha Christie puisqu’il s’agit d’une adaptation d’une enquête d’Hercule Poirot, interprété par John Malkovich, qui cherche à démasquer un meurtrier qui lui adresse des lettres contenant des indices sur ses futures victimes.

 

Tournée générale
Unis, lundi, 19h et mercredi, 22h

Le visionnement en continu

Cette minisérie de trois épisodes produite par la BBC et diffusée outre-Manche durant le temps des Fêtes nous replonge dans l’univers d’Agatha Christie puisqu’il s’agit d’une adaptation d’une enquête d’Hercule Poirot, interprété par John Malkovich, qui cherche à démasquer un meurtrier qui lui adresse des lettres contenant des indices sur ses futures victimes.

The ABC Murders
Amazon Prime Video, dès vendredi

Fête perpétuelle

Cette nouvelle comédie dramatique met en vedette Natasha Lyonne (Orange Is the New Black), qui est également coproductrice et cocréatrice avec Amy Poelher et Leslye Headeland, dans le rôle de l’invitée d’honneur à une fête donnée dans un appartement new-yorkais, qui célèbre tellement fort qu’elle en perd la vie. Et pourtant, elle se réveille le lendemain, qui est en fait le jour de ladite fête, qu’elle devra vivre encore et encore. Le clin d’oeil à la comédie Le jour de la marmotte (Groundhog Day avec Bill Murray) est loin d’être subtil, d’autant plus que la série est lancée la veille du véritable jour de la marmotte.

Poupée russe (Russian Doll en V.O.A.)
Netflix, dès vendredi