«Les jours de la semelle»: les yeux du cœur

Mis en scène par René Richard Cyr, le spectacle reprend l’idée de l’immense boule de Noël centrale qui se pare de mille décors et ambiances à travers des projections.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Mis en scène par René Richard Cyr, le spectacle reprend l’idée de l’immense boule de Noël centrale qui se pare de mille décors et ambiances à travers des projections.

Le conte musical de l’Orchestre symphonique de Montréal réunit à nouveau cette année Fred Pellerin et Kent Nagano. Après La tuque en mousse de nombril en 2011, il y eut Le bossu symphonique en 2013 et Il est né le divin enfin ! en 2015. Fred Pellerin a présenté, à partir du 13 décembre dernier à la Maison symphonique de Montréal, Les jours de la semelle, un conte dont son personnage Toussaint Brodeur est le héros.

« Ça prend des villages pour faire grandir les enfants et ça prend des enfants pour faire grandir les villages », nous dit Pellerin. Le sien n’en manque pas, puisque la famille Gélinas en compte 473, qui seront fort mal pris à la veille de Noël. Dans ce conte, Fred Pellerin nous suggère subtilement, dans une véritable symphonie des mots, de laisser les yeux du cœur l’emporter sur la folie mercantile qui nous entoure.

Mis en scène par René Richard Cyr, le spectacle reprend l’idée de l’immense boule de Noël centrale qui se pare de mille décors et ambiances à travers des projections. L’équipe de réalisation menée par Jocelyn Barnabé, qui travaille avec Kent Nagano et l’OSM depuis l’arrivée du maestro en ville, en 2006, aura la tâche de donner au spectacle télévisuel un liant, un rythme et une fluidité entre la musique et le conte qui n’existait pas en salle. Les jours de la semelle était habillé de musiques de Ravel, Copland, Tchaïkovski, Schubert, Gounod, Schnittke, Stravinski, Mahler et Vivaldi. Et pour la première fois, les Petits Chanteurs du Mont-Royal participaient à l’événement.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Les jours de la semelle

Radio-Canada, dimanche, 20 h et Artv, mardi, 21 h 30