«Faire la paix avec la guerre»: mission de réconciliation

Il y a quelque chose de touchant dans leur quête prudente, dans leur désir d’aller à la rencontre des Bosniaques, mais surtout dans leurs doutes voulant que leur passage ait changé le cours des choses.
Photo: Élise Desrochers Il y a quelque chose de touchant dans leur quête prudente, dans leur désir d’aller à la rencontre des Bosniaques, mais surtout dans leurs doutes voulant que leur passage ait changé le cours des choses.

Rendre l’expérience rude des missions militaires n’est pas chose aisée. Les mots manquent, l’imaginaire tourne à vide, à court d’images, de sons et d’odeurs dicibles. Par petites touches et avec une authenticité rare, cinq anciens Casques bleus canadiens réussissent à partager leur cheminement dans le délicat Faire la paix avec la guerre.

En 1993, encore jeunots, les réservistes seront déployés dans une Bosnie-Herzégovine à feu et à sang. Partis servir la paix au nom de l’ONU, ils débarqueront sous le feu des tirs avant de connaître le pire, entre charniers et enfants abandonnés. On estime que 200 000 personnes auront perdu la vie pendant ce conflit. Vingt-cinq ans plus tard, les revoilà réunis là où ils ont perdu leur innocence.

Il y a quelque chose de touchant dans leur quête prudente, dans leur désir d’aller à la rencontre des Bosniaques, mais surtout dans leurs doutes voulant que leur passage ait changé le cours des choses. « Je ne peux pas enlever ce que j’ai vu de mon esprit. […] Mais je peux enfin y mettre de nouvelles images », dira l’un d’eux.

À la réalisation, Justine Lefebvre a trouvé un juste équilibre entre faits, souvenirs et confidences. La trame narrative classique tisse des motifs remplis de subtilités en alternant sans cesse entre passé et présent, ici en constant dialogue. La générosité des cinq frères d’armes fait le reste, tirant ce documentaire aux moyens à l’évidence modestes, vers le haut.

Faire la paix avec la guerre

ICI Radio-Canada Télé, samedi, 22 h 30 Avec des compléments numériques à radio-canada.ca/paix