«Murphy Brown» reprend du service

De 1988 à 1998, «Murphy Brown», qui racontait le quotidien d’une salle de nouvelles à Washington, traitait avec un humour caustique de l’actualité politique.
Photo: Citytv

De 1988 à 1998, «Murphy Brown», qui racontait le quotidien d’une salle de nouvelles à Washington, traitait avec un humour caustique de l’actualité politique.

« J’ai quitté FYI il y a quelques années parce qu’on ne faisait plus la différence entre le bulletin de nouvelles du soir et Entertainment Tonight. J’ignorais ce que j’allais faire de moi et puis… il y a eu les élections ! », confie Candice Bergen, alias Murphy Brown, brillante journaliste au tempérament intempestif, dans la bande-annonce de la série créée par Diane English.

De 1988 à 1998, Murphy Brown, qui racontait le quotidien d’une salle de nouvelles à Washington, traitait avec un humour caustique de l’actualité politique. Le personnage de femme indépendante qu’incarnait Candice Bergen était si populaire à l’époque que lorsque Murphy, célibataire endurcie, a eu un enfant, le vice-président Dan Quayle a désapprouvé sa décision.

Vingt ans après avoir critiqué Bush et Clinton, Murphy, Corky (Faith Ford), Miles (Grant Shaud) et Frank (Joe Regalbuto) reprennent du service et Trump n’aura qu’à bien se tenir. À la retraite, Jim (Charles Kimbrouhg) leur rendra quelques visites. Autour de la bande évolueront le directeur des nouvelles technologies Pat Patel (Nik Dodani), Phyllis (Tyne Daly), qui a repris le bar grill de son frère Phil (que jouait le regretté Pat Corly), et Avery (Jack McDorman), fils de Murphy.

« Il était temps qu’on revienne avec une nouvelle émission. Nous allons nous charger de ce monde de fausses nouvelles et de faits alternatifs, car c’est notre devoir de citoyen. Et en plus, vous vous êtes ennuyés de nous, et vous le savez », conclut Murphy Brown. Oui, on s’est ennuyé de vous et on sera au rendez-vous.

Murphy Brown

CBS et Citytv, jeudi, 21 h 30

À voir en vidéo