Sur vos écrans: soirées de gala

Jean-Philippe Wauthier clôt le cycle dimanche soir avec le Gala des 33es prix Gémeaux.
Photo: Radio-Canada Jean-Philippe Wauthier clôt le cycle dimanche soir avec le Gala des 33es prix Gémeaux.

Et les gagnants sont…

 

Il y a tant de catégories et d’artistes en nomination aux Gémeaux qu’il faut trois galas pour remettre tous les prix. Trois jours après la Soirée des artisans et du documentaire (non diffusée), Anaïs Favron anime L’avant-première dimanche après-midi, tandis que Jean-Philippe Wauthier clôt le cycle dimanche soir avec le Gala des 33es prix Gémeaux. Rappelons que les séries District 31 et Fugueuse mènent la course avec chacune 12 nominations. Chez les Américains, c’est lundi qu’on célèbre le meilleur de la télévision en compagnie de Michael Che et Colin Jost à la 70e remise des prix Emmy, où Game of Thrones domine la course avec 22 nominations.


L’avant-première
Artv, dimanche, 14 h 30
Gala des 33es prix Gémeaux
Radio-Canada, dimanche, 20 h
The 70th Annual Primetime Emmy Awards
CTV, lundi, 20 h
 
 

Le quotidien de jeunes en réadaptation

 

Avant d’être diffusée sous sa forme quotidienne en novembre à Vrak, la nouvelle série produite par Fabienne Larouche et Michel Trudeau sera présentée à Super Écran chaque samedi. Écrite par Martine D’Anjou (Ramdam, Kif Kif, Tactik), réalisée par Simon Barrette (District 31), Clash met en scène six jeunes adultes fréquentant un centre de réadaptation physique interprétés par Ludivine Reding, Rose-Marie Perreault, Laurence Latreille, Joey Scarpellino, Alex Godbout et Marie-Ève Beauregard. Cette série marque les retrouvailles de la productrice et de Chantal Fontaine dix ans après la quotidienne Virginie.


Clash
Super Écran, samedi, 19 h 30, Vrak, lundi au jeudi, 19 h 30 (dès le 5 novembre)
 
 

V s’assagit

 

Au printemps dernier, la chaîne V annonçait son virage vers une programmation plus sage — comprendre moins trash — afin d’attirer un plus large public. Parmi les nouveautés de l’automne, on retrouve dès lundi Isabelle Racicot qui anime la compétition culinaire Je suis chef, où Bob le chef et Danny Smiles agiront à titre de juges. Pour leur part, Kim Rusk et l’ex-dragon Serge Beauchemin seront à la barre de Moment décisif, où des propriétaires de PME ont 90 secondes pour remporter l’appel d’offres de gens d’affaires. Quant à Marie-Soleil Dion et Jonathan Roberge, ils font rimer science avec humour en faisant le contraire de ce qui est indiqué sur les étiquettes des produits utilisés au quotidien dans Ne jamais faire à la maison. Enfin, dans Bootcamp : le parcours extrême, animé par Émily Bégin et Étienne Boulay, douze duos mixtes testeront leur agilité, leur force et leur vitesse dans des lieux mythiques de Montréal.


Je suis chef
Lundi, 20 h
Moment décisif
Mercredi, 19 h 30
Ne jamais faire à la maison
Mercredi, 20 h
Bootcamp : le parcours extrême
Jeudi, 20 h

Le visionnement en continu de la semaine

Ex-policier du NYPD, Tony père (Tony Danza) a toujours fait les choses à sa manière, au grand dam de ses supérieurs hiérarchiques. Contrairement à son père, Tony fils (Josh Groban), policier du NYPD, se fait un devoir de respecter les règles. Vivant chez ce fils qu’il juge beaucoup trop sage, le fringant sexagénaire se met en tête de lui prodiguer des conseils sur sa vie professionnelle et sur sa vie sentimentale. Évidemment, ceci entraîne pour fiston, qui souffre déjà de la comparaison avec son père, quelques situations embarrassantes… Non, cette série créée par Andy Breckman (Monk) n’est pas un remake des films à succès d’Émile Gaudreault De père en flic.

The Good Cop
Netflix, vendredi

Ce qui s’est vraiment passé…

Ce thriller, lancé aux États-Unis et au Royaume-Uni quelques semaines avant la déferlante #MeToo de l’automne dernier, ne pouvait pas tomber mieux… La série en six épisodes raconte les lendemains angoissants d’un rendez-vous galant qui aurait mal tourné entre une enseignante récemment séparée (Joanne Froggatt, Anna dans Downton Abbey) et un chirurgien veuf. Elle plonge les téléspectateurs dans le mystère, eux qui se demandent qui dit vrai… Ils le découvriront bien assez vite, surtout s’ils décident d’engloutir tous les épisodes en ligne.

La nuit du mensonge
Radio-Canada, samedi, 21h et Véro.tv