Sur vos écrans: Netflix international

Campée à Helsinki, cette série aux images sombres et glaciales conjugue drame familial et enquête policière.
Photo: Netflix Campée à Helsinki, cette série aux images sombres et glaciales conjugue drame familial et enquête policière.

Polar finlandais

 

Détective dans la trentaine, mère d’une fillette, Sofia Karppi (Pihla Viitala, vue dans Hansel Gretel chasseurs de sorcières) tente de se remettre tant bien que mal de la mort de son mari, survenue deux mois plus tôt, en plus d’avoir à composer avec un nouveau partenaire (Lauri Tilkanen). Les choses vont en empirant lorsqu’elle déclenche une série d’événements malheureux après avoir découvert le cadavre d’une jeune femme sur un site de construction. Campée à Helsinki, cette série aux images sombres et glaciales de Rike Jokela conjugue drame familial et enquête policière.


Inertie (V.F. de Deadwind ou Karppi) 
Netflix, jeudi

 
 

Horreur indienne

 

Produite par Blumhouse (Insidieux, Activité paranormale), créée, écrite et réalisée par Patrick Graham, la série Goule met en vedette Radhika Apte (la série de Netflix Le seigneur de Bombay) dans le rôle d’une interrogatrice rongée par la culpabilité d’avoir livré son père à la police. Alors qu’elle doit interroger un redoutable terroriste (Mahesh Balraj) détenu dans un pénitencier secret, elle y découvre que les prisonniers sont des êtres surnaturels et maléfiques appelés djinns. Une série d’épouvante se déclinant en trois épisodes qui promet plusieurs frissons.


Goule (V.F. de Ghoul)
Netflix, vendredi


 
 

Fantastique britannique

Photo: Netflix

Série d’Hania Elkington et Simon Duric (directeur artistique de Star Wars : Épisode VII) destinée aux adolescents, L’innocence sous toutes ses formes met en scène deux jeunes fugueurs, Harry (Percelle Ascott) et June (Sorcha Groundsell), qui voient leur amour mis à l’épreuve lorsque le premier se rend compte que la seconde a le pouvoir de se métamorphoser. Tout se corse lorsqu’ils découvrent que la jeune fille n’est pas la seule à posséder un tel pouvoir et qu’un étrange professeur (Guy Pearce) prétend pouvoir guérir June et la réunir avec sa mère disparue trois ans auparavant.


L’innocence sous toutes ses formes (V.F. de The Innocents)
Netflix, vendredi

Petite histoire des grandes innovations

Dans cette série documentaire, dont on vous avait dit beaucoup de bien lors de sa diffusion originale à PBS en 2014, l’auteur et scientifique Steven Johnson raconte avec simplicité et une bonne dose d’humour comment certaines technologies essentielles (ou presque) à la vie moderne se sont développées. Les six épisodes abordent ainsi le traitement des eaux, la mesure du temps, l’éclairage, la gestion du froid, la reproduction du son et l’utilisation du verre. De quoi regarder plein d’objets de notre quotidien avec un autre oeil…
 

Les pionniers de la modernité

Explora, mardi, 22 h, rediffusion samedi, 22h


Le visionnement en continu de la semaine

Lynyrd Skynyrd est sans doute l’un des groupes ayant connu l’un des destins les plus tragiques dans l’histoire du rock. En 1977, au sommet de sa gloire, la formation perd trois de ses membres dans un écrasement d’avion, dont Ronnie Van Zant, son fondateur, chanteur et principal compositeur. Dix ans plus tard, les survivants reforment le groupe et c’est Johnny Van Zant qui succède à son défunt frère. En 2006, ces pionniers du rock sudiste sont intronisés au Rock and Roll Hall of Fame. Réalisé par Stephen Kijak (Stones in Exile), ce documentaire retrace la carrière de ce groupe, qui a annoncé sa tournée d’adieu en début d’année, et se penche plus spécifiquement sur la personnalité complexe de Ronnie Van Zant.

If I Leave Here Tomorrow

Show et Crave TV, samedi, 21h