Sur vos écrans: familles en détresse

Faute de soins appropriés pour leurs enfants, les parents, qui se sentent abandonnés par le système de santé, vivent dans la crainte que ceux-ci deviennent dangereux pour eux-mêmes et pour leur entourage.
Photo: HBO Faute de soins appropriés pour leurs enfants, les parents, qui se sentent abandonnés par le système de santé, vivent dans la crainte que ceux-ci deviennent dangereux pour eux-mêmes et pour leur entourage.

Format sociétal

 

Nommée deux fois aux Oscar, pour The Farm : Angola, USA (1998) et pour What Happened, Miss Simone ? (2015), Liz Garbus s’intéresse à la désinstitutionnalisation et autres dérives du système de santé aux États-Unis — où un enfant sur dix souffrirait de troubles mentaux et où 17 millions auraient vécu un épisode psychiatrique. Braquant sa caméra sur trois familles aux prises avec la maladie mentale, la documentariste illustre le cycle infernal et vain des visites chez le médecin, des thérapies et des hospitalisations. Faute de soins appropriés pour leurs enfants, les parents, qui se sentent abandonnés par le système de santé, vivent dans la crainte que ceux-ci deviennent dangereux pour eux-mêmes et pour leur entourage.


A Dangerous Son 
HBO, mardi, 18 h

 
 

La petite soeur de Napoléon

Photo: TV5

Plus jeune sœur de l’empereur Napoléon 1er, épouse de Joachim Murat, reine de Naples, Caroline Bonaparte (1782-1939) est, selon l’enthousiaste féru d’histoire Stéphane Bern, le plus intéressant membre du célèbre clan corse. Jolie, gracieuse, intelligente, déterminée, passionnée de culture, celle que l’on surnommait la Cendrillon des Bonaparte a dû toute sa vie tenir tête à son grand frère et à son mari, deux frères d’armes au caractère bien trempé. Reine déchue, elle laisse derrière elle l’image d’une femme calculatrice et carriériste dont le destin tragique demeure une fascinante page d’histoire de l’épopée impériale.


Secrets d’histoire. Caroline, née Bonaparte, épouse Murat.
TV5, lundi, 20 h


 
 

Cinquante millions de victimes

Photo: Télé-Québec

Croisement entre Doctor Who et Indiana Jones, l’anthropologue Hendrik Poinar s’est penché sur ce qui aurait causé l’éclosion de la peste noire, qui décimât la moitié de la population européenne en 1346 et, surtout, sur comment l’autre moitié y survécut. Le secret serait dans les os et, en décodant leur ADN, on pourrait y trouver une solution contre toutes les maladies mortelles et ainsi sauver des millions de vies.


Enquête sur la peste noire (V.F. de Secrets in the Bones: The Hunt for the Black Death Killer)
Télé-Québec, mardi, 20 h

Planète pizza

Le documentariste français Jean-Louis André (Moules frites, Champagne Ukraine) a deux passions : la cuisine et les voyages. Dans ce documentaire réalisé en 2016 pour la chaîne France 3, il nous entraîne à Naples, à New York et à Marseille afin de raconter l’histoire d’un des mets les plus populaires du monde. Tout en dégustant une margarita en Italie, une napolitaine du Bronx et une anchois-fromage au pays de Pagnol, il rencontre des pizzaiolos passionnés.

Pizzas
Télé-Québec, mercredi, 20 h


Le visionnement en continu de la semaine

Troisième série mexicaine originale Netflix après Club de Cuervos (2015) et Ingobernable (2017), La Casa de las Flores met en scène une famille bourgeoise propriétaire d’un chic salon de fleuriste. Rien ne va plus le jour où l’on retrouve, dans la boutique, le corps de la maîtresse du père au bout d’une corde. Dès lors, les plus sombres secrets — dont un cabaret de travestis appartenant au père — de ce clan dysfonctionnel, en apparence parfait, refont surface. Une comédie noire aux couleurs almodovariennes en 13 épisodes de Manolo Caro avec la flamboyante Veronica Castro, grande star de telenovela, dans le rôle de la mère au bord de la crise de nerfs.

La maison aux fleurs  (V.F. de La Casa de las Flores)
Netflix, vendredi