Sur vos écrans: l’art de la fresque

Même s’il excellait dans ces deux domaines, Michel-Ange préférait la sculpture à la peinture.
Photo: TV5 Même s’il excellait dans ces deux domaines, Michel-Ange préférait la sculpture à la peinture.

Divin florentin

 

Il enviait à Léonard de Vinci son génie et sa beauté. Il prétendait que Raphaël l’avait imité. Il était riche comme un prince, mais vivait comme un misérable. Même s’il excellait dans ces deux domaines, il préférait la sculpture à la peinture. Il créait dans la solitude, l’angoisse et la souffrance. Sans le flair ni la patience de Laurent de Médicis, qui fut son premier mécène, et du pape Jules II, qui lui commanda la fresque du plafond de la chapelle Sixtine, l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la peinture de la Renaissance italienne, que serait devenu l’irascible Michel-Ange ? Suivez le passionné Stéphane Bern dans les plus beaux endroits de Florence et de Rome pour mieux connaître cet artiste torturé.


Secrets d’histoire. Les démons de Michel-Ange. 
TV5, lundi, 20 h

 
 

Pilote et poète

Photo: Télé-Québec

Bien qu’il fût timide et maladroit, il multipliait les conquêtes féminines. Pilote médiocre, il est tout de même devenu une figure héroïque de l’Aéropostale. Alors qu’on lui avait prédit le prix Goncourt, il a remporté le Femina pour Vol de nuit. Comme le suggère ce documentaire d’Andrès Jarach (Fumer tue, Le dernier rodéo), où l’on retrouve des extraits d’entrevues avec la mère, les sœurs et les amis de l’auteur du Petit Prince, on pourrait croire que la plus grande œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944), c’était sa propre légende.


Dessine-moi un St-Ex
Télé-Québec, mardi, 20 h


 
 

Et si…

Photo: Télé-Québec

Pour se détendre, Adolf Hitler aimait bien se réfugier dans sa résidence bavaroise, au Berghof. Plus que tout, il savourait chaque matin sa petite promenade d’un quart d’heure le menant au Kehlsteinhaus pour y déguster son thé. Comme nous l’apprend Guilain Depardieu (neveu du grand Gérard, surtout connu comme monteur) dans ce documentaire réalisé en 2017, des documents déclassifiés à la fin des années 1990 prouvent que les services secrets britanniques avaient planifié d’abattre le führer lors de cette bucolique balade en solitaire.


Opération Foxley. Mission: liquider Hitler.
Télé-Québec, mercredi, 20 h

Le visionnement en continu de la semaine

Série britannique de dix épisodes d’une heure, Je suis un tueur passionnera certainement les amateurs de séries true crime. Tournée dans des établissements carcéraux du Texas et de la Floride, comprenant des scènes de reconstitution des faits, cette série produite par Ned Parker (Myth Hunters) pour la chaîne Crime + Investigation, en association avec Netflix, donne la parole à dix meurtriers condamnés à la peine de mort. Face à la caméra, ces hommes, dont plusieurs avaient moins de vingt ans au moment de leur arrestation, reviennent sur ce qui les a poussés à devenir des criminels, sur les crimes qu’ils ont commis, sur les vies qu’ils ont fauchées, sur les heures à attendre dans le couloir de la mort et sur l’exécution à venir.

Je suis un tueur (V.F. de I Am a Killer)
Netflix, vendredi

Sept ans déjà

Le 23 juillet 2011, la prodigieuse Amy Winehouse entrait dans la légende en devenant membre du tristement célèbre Club des 27. Afin de commémorer son décès, Artv diffusait lundi dernier un spectacle intimiste que la jeune chanteuse soul a enregistré, en 2007, dans une salle mythique de Londres. Si vous n’étiez pas au rendez-vous, la chaîne rediffuse Amy Winehouse. En concert à Porchester Hall à Londres samedi à 13 h et dimanche à 19 h. Parmi les chansons interprétées, on retrouve l’incontournable et bouleversante Back to Black.

Amy Winehouse. En concert à Porchester Hall à Londres.
Artv, samedi, 13 h et dimanche, 19 h