«Soixante-huiteries»

«Mai 68, les coulisses de la révolte» raconte ce mois chaud dans l’Hexagone à travers les commentaires de ses acteurs.
Photo: TV5 «Mai 68, les coulisses de la révolte» raconte ce mois chaud dans l’Hexagone à travers les commentaires de ses acteurs.

Le demi-siècle du soulèvement étudiant et citoyen qui a secoué la France est déjà largement souligné dans les médias depuis le début de mai. Si vous n’avez pas atteint votre « quota » de nostalgie soixante-huitarde, ces deux documentaires programmés cette semaine risquent de vous intéresser…

La réalisatrice Hélène Choquette (Avenue Zéro, Les discrètes) propose dans un documentaire diffusé en deux parties un panorama des événements politiques et sociaux qui ont marqué cette année houleuse, en France bien sûr, mais aussi ailleurs en Europe (le Printemps de Prague) et dans le monde, aux États-Unis, au Canada et au Québec. Le film à la facture classique fait alterner les images d’archives et les témoignages de personnalités publiques qui ont vécu de près cette période d’effervescence (Guy Rocher, le cinéaste Philippe Lavalette, qui a participé à la révolte étudiante française, Louise Forestier, Gilles Duceppe, alors leader étudiant). Une intéressante synthèse.

Ce qualificatif peut également s’appliquer au documentaire français Mai 68, les coulisses de la révolte, qui raconte ce mois chaud dans l’Hexagone à travers les commentaires de ses acteurs toujours en vie ou des enfants de ceux qui ne sont plus de ce monde. Cohn-Bendit, Giscard d’Estaing, Regis Debray et, plus surprenant, un petit-fils de De Gaule, alors étudiant universitaire, pris entre le patriarche et ses collègues, racontent leurs souvenirs.

Il faudra sans doute revenir sur l’après-Mai 68. L’an prochain…

1968 – 50 ans plus tard / Mai 68, les coulisses de la révolte

Radio-Canada, les samedis 19 et 26 mai, 19 h et RDI, les lundi 28 et mardi 29 mai, 20 h / TV5, 20 h