Gala Artis: le public récompense ses chouchous et de nouveaux visages

Ludivine Reding a remporté un prix pour son rôle de la jeune Fanny dans la série «Fugueuse».
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Ludivine Reding a remporté un prix pour son rôle de la jeune Fanny dans la série «Fugueuse».

Le public québécois a choisi de récompenser ses chouchous, dimanche, à l’occasion de la 33e édition du gala des Artis, mais aussi de nouveaux visages.

Ludivine Reding, qui a marqué les esprits cette année en incarnant la jeune Fanny dans Fugueuse, est allée cueillir son premier prix Artis en larmes, celui du meilleur rôle féminin dans une série dramatique saisonnière.

Dans son discours, elle a rappelé l’importance de s’attaquer aux réseaux de prostitution, plutôt que de blâmer les victimes et leurs familles. Dans Fugueuse, Fanny, une jeune fille de bonne famille, tombe entre les griffes d’un proxénète.

« C’est un sujet qui est tellement tabou. Oui, on en avait entendu parler en 2016 avec les fugues. Mais jamais assez ! Les gens savaient pas, c’est encore des préjugés sur les victimes, qui viennent de mauvaises familles, qu’elles sont niaiseuses », a-t-elle expliqué en entrevue dans la salle de presse.

Les premières récompenses de la soirée sont allées à deux autres acteurs qu’on n’a pas souvent vus au gala Artis. Magalie Lépine-Blondeau et son collègue Gildor Roy ont mis fin à la domination de Guylaine Tremblay et Guy Nadon, qui gagnaient depuis des années dans les catégories meilleurs rôles féminin et masculin dans des séries dramatiques annuelles.

Les deux acteurs ont été salués pour leur rôle dans la très populaire émission quotidienne District 31.

Gildor Roy est d’ailleurs retourné sur scène pour aller chercher le prix du meilleur rôle masculin dans une comédie, Lâcher prise. Visiblement surpris, l’acteur a attendu plusieurs secondes avant de se lever pour aller sur scène.

Mais les chouchous du public qui ont été couverts de trophées dans les dernières années ne se sont pas retrouvés bredouilles.

Charles Lafortune, Gino Chouinard et Guy Jodoin ont poursuivi leur récolte cette année, respectivement pour l’animation d’une émission de variété et divertissement, d’une émission de service et d’une émission de jeux.

Pierre Bruneau, qui gagne le prix du meilleur animateur de nouvelles sans interruption depuis 2011, a une fois de plus été récompensé.

Guylaine Tremblay, qui a souvent été félicitée pour son rôle de Marie dans Unité 9, s’est cette fois-ci démarquée pour sa prestation dans une comédie, En tout cas.

Maripier Morin et Jean-Philippe Dion ont donné le coup d’envoi au 33e gala des Artis, en abordant d’emblée le sujet de l’année : le mouvement #Moiaussi.

Fait rare, les deux animateurs sont montés sur scène avant le numéro d’ouverture pour féliciter toutes les personnes qui ont participé à ce mouvement, ajoutant qu’il était maintenant temps d’assurer l’égalité entre les hommes et les femmes.

Bien que le sujet ait été abordé au début du gala, il semble être passé inaperçu pendant la soirée et lors des discours des artistes.

L’animateur Gino Chouinard a confié qu’il en aurait parlé si le sujet n’avait pas été mis de l’avant en début de cérémonie.

« Je ne voulais pas revenir là-dessus, ils ont brisé la glace, on est passés aux festivités. Je ne voulais pas revenir avec ça après, mais j’aurais aimé ça le faire », a-t-il soutenu dans la salle de presse.

Suivez notre couverture en direct


 

Les gagnants

  •  Rôle féminin — Séries dramatiques annuelles
Magalie Lépine-Blondeau (District 31)

 
  • Rôle masculin — Séries dramatiques annuelles
Gildor Roy (District 31)
  • Rôle féminin — Séries dramatiques saisonnières
Ludivine Reding (Fugueuse)
 
  • Rôle masculin — Séries dramatiques saisonnières
Marc-André Grondin (L’imposteur)
  • Rôle féminin — Comédies
Guylaine Tremblay (En tout cas)
  • Rôle masculin — Comédies
Gildor Roy (Lâcher prise)
 
  • Animateur ou animatrice d’émissions de variétés ou de divertissement
Charles Lafortune (La voixLa voix juniorLâchés Lousses)
 
  • Animateur ou animatrice d’émissions de services

Gino Chouinard (Salut bonjour)
 

  • Artiste d'émissions jeunesse

Sarah-Jeanne Labrosse (Le chalet)
 

  • Animateur ou animatrice de bulletin de nouvelles

Pierre Bruneau (TVA Nouvelles)
 

  • Animateur ou animatrice d’émissions d’affaires publiques

Charles Tisseyre (Découverte)
 

  • Animateur ou animatrice d’émissions de jeux

Guy Jodoin (La magie des stars)
 

  • Animateur ou animatrice de magazines culturels et talk-shows

Guy A. Lepage (Tout le monde en parle)

 

  • Animateur ou animatrice d’émissions de sport

Dave Morissette (Dave Morissette en direct, Destination Coupe Stanley)

 

  • Personnalité masculine de l’année

Charles Lafortune

 

  • Personnalité féminine de l’année

Magalie Lépine-Blondeau