Sur vos écrans – Parfum capiteux

Créé en 1921 par Ernest Beaux pour Coco Chanel, ce parfum emblématique fut l’objet d’une guerre sans merci entre la couturière visionnaire et ses partenaires d’affaires, les frères Wertheimer. 
Photo: RDI Créé en 1921 par Ernest Beaux pour Coco Chanel, ce parfum emblématique fut l’objet d’une guerre sans merci entre la couturière visionnaire et ses partenaires d’affaires, les frères Wertheimer. 

Quelques gouttes de Chanel

Avec son élégante bouteille inspirée du mouvement cubiste et son bouquet composé révolutionnaire, qui pourrait penser que Chanel No 5 cachait une sombre histoire au parfum de film noir ? Créé en 1921 par Ernest Beaux pour Coco Chanel, ce parfum emblématique fut l’objet d’une guerre sans merci entre la couturière visionnaire et ses partenaires d’affaires, les frères Wertheimer. Ajoutez à cela une liaison avec un baron allemand, de l’espionnage pour les nazis et l’intervention d’un puissant politicien britannique, et vous obtenez un avant-goût du tableau qu’expose avec élégance le passionnant documentaire de Stéphane Benhamou (L’école est à nous !).

La guerre du No 5
RDI, jeudi, 20 h

Génie de la Renaissance

On lui attribue plusieurs grandes inventions, dont celles du parachute, du tank et de l’hélicoptère. Et si Léonard de Vinci n’avait pas eu ces brillantes idées ? Et s’il en avait plagié quelques-unes ? Et si l’Homme de Vitruve n’était pas tout à fait sa création ? Enrichi de reconstitutions historiques et de graphiques animés, inspirés des quelque 6000 pages rédigées par de Vinci, ce captivant documentaire réalisé par Mark Daniels (Le mystère de la disparition des abeilles) montre comment le brillant peintre et génie scientifique s’est inspiré des théories de savants de son époque pour aller encore plus loin dans la réflexion.

Léonard De Vinci, accélérateur de science
Télé-Québec, mercredi, 20 h

Paroles d’itinérants

Jean-Marie Lapointe est de retour à l’animation de la deuxième saison de Face à la rue, une série docu-réalité de 13 épisodes réalisée par Maude Sabbagh (Code F, Code G) qui donne la parole aux itinérants et aux membres de leur famille. Ainsi, dans le premier épisode, l’animateur rencontre la mère d’un jeune homme de Chicoutimi mort dans la rue l’été dernier à Montréal après avoir quitté le domicile familial une seconde fois.

Face à la rue
Moi & cie, mardi, 21 h

Le visionnement en continu de la semaine

À l’origine de la websérie My 90-Year-Old Roommate de Rob Stefaniuk (Phil the Alien), dont la première saison a été lancée en 2016, il y avait la websérie de 2014 Explaining Things to my Grandfather. Vue par 2,5 millions d’internautes sur YouTube, la série mettait en scène le Torontois Ethan Cole abordant différents sujets avec son vrai grand-père. Avec la complicité de ses coscénaristes Josh Schultz et David Lipson, Ethan Cole revient aux côtés de son attachant grand-père de fiction Paul Soles dans la deuxième de cette série gentiment irrévérencieuse carburant à l’humour juif. Au programme : conflits générationnels, nouvelles technologies et traditions ancestrales.

My 90-Year-Old Roommate
cba.ca/watch, dès jeudi

Propagande jazz

Au milieu des années 1950, la machine de propagande soviétique s’active à dénigrer l’ennemi américain pour la façon dont il traite sa minorité noire. Pour contrer ce discours à l’étranger, Washington fait appel aux vedettes jazz telles que Louis Armstrong et Dave Brubeck et leurs orchestres « mixtes » pour œuvrer en tant qu’« ambassadeurs culturels » dans le cadre de tournées à l’étranger, non sans que les principaux intéressés éprouvent un certain malaise… Ce documentaire se penche sur cet épisode peu connu de l’histoire américaine.

The Jazz Ambassadors
PBS, vendredi, 22 h
Amélie Gaudreau Le Devoir