«Christian Dior, la France» – Un roi de la mode sans couronne

«Christian Dior, la France»
Photo: TV5 «Christian Dior, la France»

L’homme qui a inventé le glamour, Christian Dior, reste une figure discrète parmi les géants de la mode française. Son destin a pourtant coloré la France d’hier, contribuant à lui rendre son élégance et son prestige au sortir de la Deuxième Guerre mondiale. Avec Christian Dior, la France, Frédéric Mitterrand consacre un documentaire appliqué à celui qu’il appelle le « roi de la mode sans couronne ».

Écrit, narré et réalisé par l’animateur, cinéaste et écrivain, ce portrait en deux temps montre la légende de la mode sous un jour méconnu. Les archives de la vie comme de la carrière du créateur du New Look sont en effet rares. Elles forment ici une somme foisonnante dont l’ancien ministre de la Culture joue avec emphase, la collant parfaitement à une autre histoire, celle de la France du siècle dernier.

La musique et les plans de caméra sont travaillés au petit point. Les images d’archives sont magnifiées par un fin travail de restauration. Même le fil narratif est dévidé patiemment, sans jamais s’emporter, si bien que la facture classique de ce documentaire élégant lui confère un air suranné, très vieille France.

Il faut dire qu’il y a un plaisir presque coupable à renouer avec le souffle hagiographique du neveu de François Mitterrand. Fasciné par le destin des grands de ce monde, ce commentateur attitré des cérémonies royales y déploie son phrasé impeccable habituel en multipliant les formules adroites et les images-chocs sur un ton égal, presque détaché, qui habille fort bien son sujet.

Christian Dior, la France

TV5, lundi, 20 h. En rediffusion samedi 16 décembre, 13 h