La fin d’un hôpital

Photo: Canal D

L’année même où l’on célèbre les 375 ans de la fondation de Montréal, le principal héritage de sa cofondatrice, Jeanne Mance, l’Hôtel-Dieu, est à l’agonie. Le plus vieil hôpital en Amérique du Nord après l’Hôtel-Dieu de Québec vit ses derniers instants dans l’indifférence. Le documentaire Le dernier souffle d’Annabel Loyola rend compte des ultimes soubresauts de cet établissement. La réalisatrice a posé sa caméra pendant deux ans dans les corridors de l’hôpital tricentenaire pour en capter les derniers instants.

L’incursion de la réalisatrice révèle un lieu où se jouent des vies et des drames, mais aussi des renaissances. Elle raconte des histoires riches, notamment celle des Drs Basil et Prieto, spécialistes de la chirurgie cardiaque et amis devant l’éternel n’ont jamais opéré l’un sans l’autre. L’objectif se pose aussi sur les derniers jours de grands malades, raconte l’histoire de coups de foudre amoureux et professionnels, et s’arrête sur le travail de la dernière soeur bénévole de l’hôpital. La caméra s’arrête aussi sur cette ville dans la ville qui abrite, en plein coeur de la métropole, de somptueux jardins centenaires, une ruche bourdonnante d’abeilles et des bâtiments patrimoniaux cachant de petits trésors rescapés des premiers jours de l’Hôtel-Dieu.

Le dernier souffle, au coeur de l’Hôtel-Dieu de Montréal

Canal D, dimanche, 19 h