La prison du voile

Photo: Source Télé-Québec

C’est le seul pays au monde où la loi interdit aux femmes de conduire une voiture. Chaque femme a l’obligation d’avoir un tuteur légal, qui décide si elle peut travailler ou voyager et qui autorise son compte en banque. Il existe des magasins et des cafés pour les hommes, d’autres pour les femmes. Les célibataires n’ont pas le droit de se parler. Tout est absolument séparé, en un véritable « apartheid des sexes », comme le mentionne la journaliste-réalisatrice française de cet intéressant documentaire sur l’Arabie saoudite.

Le film nous fait ressentir tout le poids de cette ségrégation, entre autres avec des images filmées sans autorisation. Ensaf Haidar, la femme du blogueur emprisonné Raïf Badawi, témoigne également.

Mais cette prison est-elle à la veille de craquer ? Des bars clandestins existent, où hommes et femmes dansent ensemble. De jeunes étudiantes en design de mode créent, non pas des burkas, mais de belles robes échancrées et colorées. Et surtout, les jeunes, qui représentent 70 % de la population, investissent massivement le Web et les réseaux sociaux pour y chercher de l’air et y brasser des idées. On aimerait croire que le changement s’en vient…

Arabie saoudite, lever le voile

Télé-Québec, mercredi, 20 h