Paris rive droite, derrière la carte postale

Une vue inédite de Paris du sommet de la tour Saint-Jacques
Photo: TV5 Une vue inédite de Paris du sommet de la tour Saint-Jacques

La place de la Bastille, tout le monde connaît. Si vous fréquentez Paris, vous avez sûrement déjà tourné autour. Et si vous ne connaissez pas Paris, vous l’avez vue aux informations puisque c’est un haut lieu de manifestations en tous genres.

Mais êtes-vous certain de bien la connaître, cette place ? Avez-vous vraiment bien examiné cette grande tour en son centre, la colonne de Juillet ? Cette colonne, c’est une nécropole. Sous le monument reposent les corps des révolutionnaires de juillet 1830. Et si vous aviez la chance d’explorer l’intérieur de la tour, vous pourriez vous rendre compte qu’il s’agit d’une des premières constructions métalliques de Paris. Il n’y a ni pierre ni bois à l’intérieur. Et 140 marches plus haut, à 50 mètres du sol, la vue est à couper le souffle.

C’est le genre d’histoire que vous raconte Des racines et des ailes. Reprise ici par TV5, l’émission a été créée sur France 3 en 1997. Ce qui veut dire que l’année prochaine elle comptera vingt années, une étonnante longévité.

C’est un magazine toujours un peu difficile à définir. On y parle d’histoire, de patrimoine, de « style de vie », de métiers et de grandes réalisations humaines. Deux ou trois fois par mois, l’émission a l’ambition de « regarder le passé pour éclairer le présent », un vaste programme, On y trouve souvent de l’information vraiment intéressante et des images magnifiques. Des racines et des ailes ne se consacre pas uniquement aux villages pittoresques de la France profonde : au fil des ans, l’émission a proposé reportages et éditions un peu partout sur la planète.

Cette édition-ci a piqué notre curiosité parce que le sujet pourrait sembler rabâché : elle est entièrement consacrée à la rive droite de la Seine à Paris. Le défi était donc de tenter de nous montrer ces lieux connus avec un regard neuf.

Mise en scène

Photo: TV5 L’Opéra Garnier, comme une grande scène de théâtre

Point de départ : l’opéra Garnier, immeuble somptueux qui avait bénéficié d’une véritable « mise en scène architecturale ». L’architecte Charles Garnier avait demandé d’enlever les arbres sur la grande avenue pour mieux apprécier l’arrivée devant la façade, conçue comme une scène de théâtre. Scène dont le monumental escalier intérieur, une fois franchie la porte d’entrée, représentait le spectacle ultime. Au XIXe siècle, cet escalier était un lieu de représentation sociale. Tout autour on trouve même des loges pour mieux voir et être vu…

Autour de l’opéra, plusieurs grandes banques se sont installées au XIXe siècle. Cette proximité des arts et des affaires était bien pratique : les dames venaient chercher leurs bijoux précieux dans les coffres des banques pour ensuite se rendre à l’opéra, et une fois la soirée terminée, elles retournaient déposer les bijoux dans les mêmes coffres.

Pendant presque deux heures, Des racines et des ailes se promène donc dans plusieurs lieux connus ou moins connus de la rive droite à Paris en multipliant les anecdotes. On y visite la Comédie-Française, une célèbre galerie, quelques boutiques, la plus ancienne brasserie de Paris, et un des rares bals musettes encore actifs, où un décor très « Front populaire/années 1930 » accueille aujourd’hui les rythmes salsa.

La visite à la Banque de France est surprenante : à 26 mètres sous terre, on avait construit un abri d’un hectare qui cache aujourd’hui 2435 tonnes d’or. L’abri hautement sécurisé était également conçu pour accueillir 3000 personnes en cas de conflit majeur !

Détour par l’immeuble de la garde républicaine, où les chevaux apprennent à galoper sur des bouteilles de plastique et à sauter par-dessus le feu. Très utile pour casser une manif…

Petite promenade également aux abords du canal Saint-Martin, et visite du port de l’Arsenal, un minivillage portuaire de 100 habitants au pied de la Bastille. L’émission ne dit pas un mot sur les attentats qui ont traumatisé Paris depuis près de deux ans. Mais comme certains endroits sont assez proches des lieux des attentats, on ne peut s’empêcher d’y penser. L’horreur terroriste n’est toutefois pas arrivée à détruire le charme de la grande capitale. Pas encore.

À signaler que, la semaine prochaine, Des racines et des ailes empruntera un tout autre parcours, celui du Tibre, le grand fleuve italien qui baigne Rome.

Des racines et des ailes/Paris, rive droite, d’hier et d’aujourd’hui

TV5, jeudi, 20 h

1 commentaire
  • Gilles Delisle - Abonné 2 juillet 2016 06 h 53

    Pour amateur de " bonne télé" seulement!

    Une des meilleures émissons de toutes les télés francophones, " Des racines et des ailes", présentée par TV 5. Malheureusement, ici, sur nos chaînes télé, on préfère nous présenter des shows de chaises, et des spectacles d'humour!