Quelles familles!

L’un des reportages de la nouvelle émission portera sur l’aide aux devoirs apportée par les grands-parents
Photo: Source Radio-Canada L’un des reportages de la nouvelle émission portera sur l’aide aux devoirs apportée par les grands-parents

Le Québec est l’un des champions mondiaux de la vasectomie. En 2015, 15 000 Québécois se sont fait « couper le canal », comme le dit un des vasectomisés interviewés dans le tout premier reportage de Remue-ménage, passionnante et instructive nouveauté estivale de Radio-Canada.

Un urologue raconte que le tourisme médical ramène ici des « canaux » du monde entier. Les Français sont du lot, cette opération de stérilisation assez bénigne étant pratiquée là-bas après deux évaluations psychologiques et d’autres tracasseries « semblables à celles imposées aux avortements dans les années 1980 », dit le commentaire.

Voilà donc le genre d’informations transmises par cette nouvelle émission d’affaires publiques lancée le mardi 31 mai. Selon une célèbre formule, le journalisme est l’art de rendre intéressant ce qui est pertinent. Remue-ménage remplit parfaitement ses obligations journalistiques.

« C’est une émission de contenu : je suis journaliste et j’embrasse les projets où il y a du contenu et des préoccupations pour l’humain », résumait mardi l’animatrice Karina Marceau, à la barre de cette production de la boîte Pixcom.

Il s’agit d’une première production indépendante pour une émission régulière en affaires publiques de la télé généraliste. Le service de l’information conserve la mainmise sur tout le contenu éditorial.

 

Un prisme

« L’objectif de cette émission est de mieux comprendre notre société à travers le prisme de la famille », résume Jean Pelletier, premier directeur de l’information télévisée d’ICI Radio-Canada. La démonstration se fait en voyageant dans le temps (avec des images d’archives) et dans l’espace (par exemple pour comparer le Québec et d’autres sociétés). Chaque épisode propose trois reportages, deux capsules (développées par les fondatrices du magazine Web Planète F) et une entrevue.

Un reportage très touchant du premier épisode porte sur les enfants endeuillés et un autre, sur la mutation récente des camps de vacances. D’autres traiteront des pères à la maison, d’une pédagogie inversée qui renverse les activités d’apprentissage théoriques et pratiques entre la classe et la maison, de l’aide aux devoirs apportée par les grands-parents ou de l’héritage génétique.

Un reportage prometteur (au moins par le sujet) reviendra sur l’image négative des pères dans les fictions et les publicités du Québec. Le problème avait fait l’objet d’un reportage à RC il y a 16 ans.

Les reporters vont aussi suivre une famille québécoise qui en parraine une autre syrienne. Les réfugiés devaient arriver à Montréal mardi.

Une capsule du premier épisode présente le programme suédois Vard av barn (VAB) permettant aux parents d’enfants malades de prendre jusqu’à 120 jours par année de congé d’aidants naturels payés à 80 % par l’État. Une autre parle des mauvaises collations commerciales.

L’entrevue de la première mouture revient sur le rapport Un Québec fou de ses enfants 25 ans après son dépôt par le psychologue Camil Bouchard. Il explique que le Québec est le seul coin en Amérique du Nord où un quart des enfants de zéro à cinq ans ont été « sortis de la map de la pauvreté » depuis l’an 2000. Il impute notamment ce progrès à la création des centres de la petite enfance. Il souhaite maintenant que le Québec devienne fou de ses aînés.

Le bassin des sujets potentiels semble inépuisable. RC n’a pas encore pris de décision sur la prolongation de cette nouvelle émission après le banc d’essai de cet été.

Franchement, Remue-ménage a tout pour durer de nombreuses années, comme La facture ou Enquête, et c’est bien la longue vie fructueuse qu’on lui (nous) souhaite.

Remue-Ménage

Émission d’affaires publiques présentée à compter du mardi 31 mai à la télévision d’ICI Radio-Canada