Changer de vie

«21 jours»
Photo: TV5 «21 jours»

Dès le 5 avril, la réalisatrice Eza Paventi, le journaliste Hugo Meunier et l’artiste Stéphanie Lapointe (en remplacement de la journaliste Myriam Fehmiu) mettront leur propre vie entre parenthèses afin de mieux découvrir des univers parallèles aux leurs au cours de la deuxième saison de 21 jours. Pourquoi 21 jours ? Parce que c’est le temps qu’il faut à l’être humain pour s’adapter à un milieu différent du sien.

Dans le premier épisode, Eza Paventi explorera l’industrie de la pornographie. Ne cachant jamais son embarras et ses appréhensions, elle laisse toutefois ses préjugés au vestiaire devant l’accueil chaleureux qu’on lui réserve. Au deuxième épisode, Hugo Meunier, père de jeunes enfants, deviendra éducateur en garderie. Entouré de bouts de choux qui lui feront tour à tour perdre patience et rendre complètement gaga, il découvrira qu’aimer les enfants ne suffit pas pour en faire de meilleurs êtres humains. Avec la sensibilité et l’empathie qu’on lui connaît, Stéphanie Lapointe sera proche aidante de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer au cours du troisième épisode.

Peu importe le sujet abordé, dans chaque épisode, coloré par la personnalité de chaque cobaye, l’émotion est au premier plan. Se confiant sans fard à la caméra, Paventi, Meunier et Lapointe partagent à la fois leur enthousiasme, leur étonnement, leurs craintes, leurs interrogations. Plus qu’une immersion dans des mondes méconnus qu’ils dévoilent avec respect, chaque aventure devient une leçon de vie où tous ressortent grandis.

21 jours

TV5, mardi à 21 h