Au rendez-vous de la mort joyeuse

«Mortellement vôtre»
Photo: Radio-Canada «Mortellement vôtre»

Une série documentaire sur la mort, ça vous chante ? Si vous croyez que cela risque de s’avérer sinistre et lugubre, détrompez-vous ! En compagnie d’une charmante fillette de huit ans, dont la mère est décédée, et de son papa apprivoisant la quarantaine, Mortellement vôtre nous entraîne dans une centaine de lieux dans 25 pays afin d’explorer la mort sous tous ses angles. En cinq épisodes, cette série du Norvégien Lars Loge s’intéresse aux dimensions physique, spirituelle, créative, commerciale et politique de la mort. Dans le premier épisode, où notre sympathique quadragénaire observe avec impuissance les marques de sénescence sur son corps, on nous explique, sur un ton mélangeant agréablement propos scientifiques et esprit ludique, la place de la mort dans l’évolution. Ainsi, sans la mort il n’y aurait pas de vie. Et vice versa. Et s’il y a une chose qui est sûre, c’est que nous y passerons tous. Le deuxième épisode, encore plus captivant que le premier, dévoile des rites funéraires des plus surprenants d’hier à aujourd’hui. Alors qu’on célèbre le jour des Morts au Mexique, à Madagascar, on danse et chante littéralement avec eux. Au Tibet, dans l’Himalaya, ce sont les oiseaux de proie qui se chargent des morts. À défaut de nous réconcilier avec notre propre mort, Mortellement vôtre propose un tour du monde pour le moins original et enrichissant.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Mortellement vôtre

ICI Explora, du 21 au 25 mars à 20 h