Question de points de vue

Loin d’être dramatique, «Aveugles de luxe» aborde le handicap avec une touche d’humour.
Photo: Canal D Loin d’être dramatique, «Aveugles de luxe» aborde le handicap avec une touche d’humour.

Se mettre dans la peau de malvoyants : c’est ce qu’a fait la scénariste Sylvie Rosenthal (Partenaire invisible) pour Aveugles de luxe, un documentaire sur la vie de neuf personnes — sur les 140 000 que compterait le Québec — atteintes d’une déficience visuelle plus ou moins sévère. On rencontre entre autres Bernard, un travailleur de ferme qu’un accident médical a rendu aveugle à deux mois ; Hugues, un professeur de maths au collège de Rosemont ne voyant qu’à 20 % ; Bianka, une spécialiste en réadaptation elle-même malvoyante qui aide d’autres malvoyants à devenir plus autonomes ; Audrey-Anne, une éclairagiste (!) ; Hugue, un cuisinier ayant un champ visuel en constant rétrécissement ; et Gilles, un conseiller aux étudiants en situation de handicap qui peinent à trouver du travail. Tous ont en commun la débrouillardise et la résilience, car il leur a fallu accepter le handicap et les changements de vie qui s’ensuivent — renoncer à la voiture, poursuivre ses études autrement, changer de travail… Chose intéressante, la réalisatrice a simulé la vision de chaque intervenant en brouillant l’image, ce qui ajoute au réalisme du document. Loin d’être dramatique, Aveugles de luxe aborde même le handicap avec une touche d’humour. Bernard dira en riant, après avoir réparé un abreuvoir pour vaches : « C’est de la mécanique que je peux faire, il n’y a pas de problème. Ça se fait… les yeux fermés, tiens. » Canal D, dimanche à 21 h

Avec de l’argent

Parce que faire de la télé est passionnant mais peu payant, pourquoi ne pas se lancer à temps plein dans le sociofinancement pour « se mettre riche avec des idées » ? Si un Américain a pu amasser 55 492 $ en 2014 pour une salade de patates, une bonne idée, elle, peut bien vite rendre millionnaire… Voilà le plan de deux amis d’enfance (fictifs) dans la websérie en huit épisodes Les millionnaires. Avec un humour très ironique, Jean-François Provençal et Félix Tanguay comptent vanter les vertus de la mâchouilleuse© ou des trous de bagel© à la communauté 2.0, inventions dont ils auront rigoureusement testé la valeur marchande avant de mettre en ligne leur vidéo de charme. Souhaitons-leur un effet boeuf. Sur ICI Tou.tv tous les mardis dès le 19 janvier

Grands retours

Ce dimanche marque le retour de deux hebdomadaires : la deuxième « saison » de la version télévisuelle condensée style best of de La soirée est (encore) jeune (ICI Artv, 19 h), toujours enregistrée dans un bar rue Bernard, et le rendez-vous dominical généraliste de l’actualité socio-politico-culturelle Tout le monde en parle (ICI Radio-Canada, 20 h).