Radio-Canada rachète les parts restantes d’Artv

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Fin d’année financière tumultueuse à Radio-Canada : le radiotélédiffuseur public se porte acquéreur des parts restantes d’Artv, qui se fondra désormais au service de la Télévision, a-t-on annoncé jeudi.

La franco-allemande ARTE vendra d’ici au 31 mars prochain toutes les actions qu’elle détient encore dans Artv, c’est-à-dire 15 % — après avoir signifié son intention de s’en départir au cours des derniers mois.

ICI Explora, une chaîne spécialisée consacrée aux découvertes scientifiques, à l’environnement, à la nature et à la santé humaine, ainsi que le service de diffusion d’émissions ICI Tou.tv et la Zone télé de Radio-Canada.ca seront également intégrés à la direction de la Télévision de la Société Radio-Canada, sous la responsabilité de la nouvelle directrice générale Dominique Chaloult.

Même si Radio-Canada multiplie les compressions budgétaires, ce « rassemblement » des ressources a d’abord comme objectif de faciliter la mise en place d’une « stratégie intégrée d’acquisition et de diffusion de contenus », affirme la société d’État, ajoutant vouloir améliorer la mise en valeur de son matériel, sur toutes les plateformes.

L’annonce de jeudi s’ajoute à de nombreuses autres survenues au cours des derniers mois. En avril, la direction de CBC/Radio-Canada avait annoncé l’élimination de 657 postes à temps plein sur deux ans, dont 312 au sein des services français. Puis, en juin, le président et directeur général Hubert Lacroix a précisé que de 1500 à 2000 postes additionnels seront éliminés d’ici 2020 si les revenus ne sont pas au rendez-vous. Pas moins de 400 postes ont déjà été retranchés ou le seront sous peu dans le cadre de cette mesure.

Marc Pichette, le porte-parole de la SRC, affirme néanmoins qu’il est « trop tôt pour dire quel sera l’impact sur les ressources humaines » de l’absorption d’Artv, Explora, Tou.tv et la Zone télé à la direction de la Télévision. Le remaniement « n’a pas pour objectif de générer des économies », selon lui.

Cette réorganisation pourrait-elle se traduire par le départ de la directrice générale des chaînes spécialisées, Marie Côté ? M. Pichette se montre évasif. « Elle va demeurer en poste pour la transition. Une fois la transition complétée, elle le fera savoir », précise-t-il.

3 commentaires
  • Frédéric Miville-Deschênes - Inscrit 30 janvier 2015 10 h 26

    Dommage pour Artv

    On avait de plus en plus l'impression que ce qu'il restait "d'art" dans Artv venait de la (grande!) chaîne Arte. Avec ce divorse, Radio-Canada pourra finir de transformer Artv en une chaîne de divertissement télévisuel comme les autres. Et moi, je pourrai terminer de me convaincre de me désabonner...

  • Yves Corbeil - Inscrit 30 janvier 2015 15 h 58

    Dommage pour nous

    Le jour n'est pas loin ou le public n'aura a se mettre sous la dent que des recettes de vedettes finies ou des émissions culturel comme la voix.

  • Yves Corbeil - Inscrit 30 janvier 2015 16 h 03

    Programmation

    Tout est programmé pour abrutir le peuple, la machine est en marche depuis longtemps et nous ne sommes même pas assez solidaire et fière pour faire quoi que ce soit. Les cotes d'écoute sont là pour les confortés dans leur mission.