Les «médiamorphoses»

En une dizaine de brefs reportages, «20 ans d’info en continu» remonte le temps pour mieux cerner les «médiamorphoses» qui ont transformé RDI et consorts.
Photo: ICI RDI En une dizaine de brefs reportages, «20 ans d’info en continu» remonte le temps pour mieux cerner les «médiamorphoses» qui ont transformé RDI et consorts.

Le 1er janvier 1995, Pascale Nadeau accueillait le public avec la première émission spéciale du Réseau de l’information (RDI). L’animatrice se souvient de « la fierté collective » qui soufflait sur le plateau. Et du vertige aussi : « On savait qu’on entrait dans un marathon qui ne s’arrêterait jamais. » Vingt ans plus tard, le plus vieux réseau francophone d’information en continu en Amérique du Nord roule encore 24 heures sur 24, mais dans un écosystème médiatique autrement plus agressif.

Tout était alors à construire, rappelle Geneviève Asselin, qui y a lu le tout premier bulletin de nouvelles. « Il n’y avait rien qui correspondait à ça dans notre langue à nous. » Plus de 7300 jours de diffusion en direct plus tard et pas moins de 12 000 émissions spéciales sous la cravate, RDI a gagné ses galons. Cela n’empêche pas la chaîne de faire face à des défis plus importants que jamais alors même qu’elle doit se serrer la ceinture à cause des compressions.

Le direct est en effet une machine qu’il faut nourrir sans cesse. Or cet ogre, qui compte de plus en plus de joueurs avides dans ses rangs, doit désormais composer avec la montée d’un autre ogre, encore plus vorace celui-là : Internet. En une dizaine de brefs reportages, 20 ans d’info en continu remonte le temps pour mieux cerner les « médiamorphoses » qui ont ainsi contribué à dessiner et à transformer les contours de RDI et consorts.

Le collage un peu sec oscille entre le document hagiographique attendu (bien fait, mais sans plus) et la chronique d’une mort annoncée (lucide, mais un peu courte). En émerge une mosaïque médiatique en perte de repères devant la désaffectation d’un public qui mange aujourd’hui à tous les râteliers de l’information et glorifie le journaliste du type « couteau suisse ». L’arrivée des chaînes d’information en continu avait bouleversé le monde médiatique, les voici destinées à subir le même traitement...

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

20 ans d’info en continu

ICI RDI, 11 h 30 et 21 h 30