Le monstre «Jurassic Park»

On parlera beaucoup du parc jurassique en 2015, avec la venue d’un quatrième chapitre intitulé «Jurassic World».
Photo: Universal Pictures On parlera beaucoup du parc jurassique en 2015, avec la venue d’un quatrième chapitre intitulé «Jurassic World».

Il ne faut pas vous surprendre s’il y a des absents à vos festivités d’avant Noël ce soir et demain. La raison se trouve à TVA, qui s’est hâtée d’offrir aux cinéphiles le plus beau des cadeaux : Le parc jurassique et Le monde perdu : Jurassic Park (le lendemain à la même heure). Tous deux adaptés des romans de l’auteur Michael Crichton et succès au box-office, le premier (1993) reste le chouchou de ce qui deviendra une franchise à succès.

Avec ses effets spéciaux (impressionnants pour l’époque) et ses dinos clonés plus vrais que nature mis en cage sur Isla Nublar, le film raconte la visite de scientifiques dans le nouveau parc thématique de John Hammond qu’une tempête tropicale fait virer en boucherie. Le film, autant que les acteurs (de Laura Dern au regretté Richard Attenborough), a marqué toute une génération. Dans Le monde perdu (1997), qui se déroule quatre années plus tard, un Hammond déchu ramène le pince-sans-rire Ian Malcolm (Jeff Goldblum) dans un nouveau chaos appelé le « Site B ». Il dépêche le célèbre mathématicien sur Isla Sorna, l’incubateur des espèces du Jurassic Park devenu sauvage, afin que lui et ses comparses empêchent son neveu d’exploiter le défunt parc. Le festin ambulant doit échapper à encore plus de prédateurs — au grand plaisir des fans de la première heure — et bien que la finale, américaine au cube, eût bénéficié qu’on lésine sur les artifices, cette suite pilotée par Stephen Spielberg se tire très bien d’affaire.

Par ailleurs, les fans de la première heure ont de quoi se réjouir puisqu’on parlera beaucoup du parc jurassique en 2015, avec la venue d’un quatrième chapitre intitulé Jurassic World, dont la sortie est prévue le 12 juin prochain. La bande-annonce promet déjà des dinosaures encore plus terrifiants grâce à la technologie actuelle. Pour la petite histoire, 22 ans après les tragiques « événements » d’Isla Nublar, le parc d’attractions Jurassic Park fonctionne à plein. Et pour attirer davantage de visiteurs, l’humain — qui n’a visiblement pas appris de ses erreurs — crée un dino hybride. S’ensuivra une série de mauvaises décisions qui verra l’histoire se répéter. On croise les doigts pour que la trame de Jurassic World tienne mieux la route que Jurassic Park III (2003), le troisième volet, tellement oubliable que TVA n’a pas cru bon le mettre au menu des Fêtes...

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le courrier des écrans. Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.

Cinéma : Le parc jurassique

TVA, 22 h 35