Mariloup Wolfe poursuit le blogueur Gab Roy

La comédienne Mariloup Wolfe a intenté samedi une poursuite de 300 000 $ contre le blogueur Gab Roy, auteur d’un billet controversé paru l’an dernier et dans lequel il expliquait, dans le plus grand détail, son désir d’agresser sexuellement l’artiste et conjointe du comédien Guillaume Lemay-Thivierge. Mme Wolfe estime que le billet de Gab Roy (retiré à la suite de la controverse et pour lequel il s’est excusé) a porté atteinte à sa dignité et à sa réputation. Les sommes obtenues dans le cadre du procès seront remises à des organismes venant en aide aux femmes victimes de violence, précise la poursuite, déposée à l’occasion de la Journée internationale des femmes.


 
2 commentaires
  • Marthe Léonard - Inscrite 10 mars 2014 12 h 49

    Chapeau Madame Wolfe!

    Chapeau pour votre cran et votre ténacité! Ce genre d'injure à votre dignité de femme est inacceptable et doit être su et puni. Je salue votre geste et vous remercie de le faire pour vous et pour toutes les femmes qui subissent encore ce genre de machisme et de sexisme dangereux. Aussi pour toutes celles qui, comme moi, n'ont pu gagner ce droit au respect même devant la Cour des relations de travail, contre un patron agresseur, manipulateur et violent qui disait au personel féminin, entre autres horreurs, que pour lui, une femme ne valait que la moitié d'un homme au travail. Les avocats l'ont bien protégé, hélas. Cela s'est passé quelque part dans un petit village du Québec que j'ai quitté, brisée... Et cela continue partout. Alors, j'admire d'autant plus votre force de défendre votre dignité et votre honneur.

  • Christine Hernandez - Abonnée 10 mars 2014 15 h 04

    Merci !

    Merci de mener cette bataille pour toutes les femmes pour que la culture du viol ne reste plus impunie, tout comme le viol l'est aussi très souvent. Pour celleux qui n'ont pas eu connaissance du contenu, la sexologue Jocelyne Robert y a consacré un billet sur son blogue avec une brillante analyse. http://jocelynerobert.com/2013/11/04/laffaire-gab-