À voir le vendredi 15 novembre - Confession d’un confesseur

L’abbé Raymond Gravel croit en Dieu, ce qui n’est pas vraiment étonnant. Il a été serveur dans un bar, ce qui semble déjà plus intrigant. Il écrit la nuit. Il prie avant de se coucher. L’église où il travaille et le presbytère où il dort ne lui appartiennent pas. Il ne boit pas «le sang du Christ» pour déjeuner. Il trouve qu’il y a du positif et du négatif dans «toutes les religions».

 

On en apprend, des choses, avec cette délicieuse émission. La formule de Dis-moi tout est bien connue: une classe de jeunes du primaire, accompagnée par l’animatrice France Beaudoin, rencontre une personnalité pour lui poser des questions, toutes les questions, sans tabous. Et cela est juste et bon, comme dirait l’autre.

 

Justement, une jeune demande au curé atypique pourquoi on ne voit pas Jésus. L’homme d’Église répond par la formule classique: on ne voit pas Jésus mais on voit le Christ à travers les personnes qui croient en lui, «à travers les gestes de générosité».

 

Et comment a été créé le monde, alors?

 

Le croyant répond que la Bible n’est pas un texte scientifique mais poétique. Et il précise «croire» Darwin.

 

Tout y passe, et l’invité explique franchement pourquoi on sacre avec des mots religieux au Québec, pourquoi les catholiques d’ici ne prati-quent presque plus, pourquoi les prêtres comme lui ne se marient pas. Il dit aussi qu’il souhaiterait qu’on puisse danser à la messe.

 

Les jeunes sont formidables. L’abbé se prête au jeu en se confessant dans un vrai de vrai confessionnal.

 

Il avoue avoir péché par colère et orgueil, mais pas par gourmandise, paresse ou avarice. Il avoue avoir été le plus critiqué en prenant la défense des homosexuels et que Rome l’a forcé à se retirer de la politique. Il répète qu’il appuie l’ordination des femmes.

 

Vers la fin, il est question de la vie après la mort. L’abbé Gravel espère bien qu’il y aura après quelque chose plutôt que rien. Il aura bientôt l’ultime réponse. Raymond Gravel a révélé récemment, mais pas dans cette émission, qu’il souffrait d’un cancer et qu’il était condamné, à court terme...

À voir en vidéo