À voir le vendredi 20 septembre - Que le meilleur Gregory Charles gagne !

C’était il y a 22 ans. Le Julien de Chambres en ville, déjà ultra dynamique ado-sait-tout à la coanimation (avec Marie-Soleil Tougas) de l’émission plus que populaire Les débrouillards, se voyait propulsé dans le cénacle des quizmasters, proposant un Réal Giguère d’un genre nouveau, quelque part entre le meneur de claque et le p’tit cousin de la fesse gauche de Sammy Davis Jr.: Que le meilleur gagne, s’intitulait le jeu. Cinq ans de gloire précoce, promesse de tous les sommets: pont d’or, talk-show (Cha ba da), il arriva que Gregory Charles, sans doute trop prodigieux pour son bien (il éclipsait les invités), se planta. Et, pas fou, s’éclipsa de la télé.

 

L’y revoilà, quizmaster avec la même tête qu’à l’époque (il doit avoir un portrait de Dorian Gray dans son grenier: il ne vieillit pas), mais fort de ce qui fut sa force durant l’hiatus de 15 ans, fort du Mondial choral, de son émission de radio et de ses spectacles à demandes spéciales: le monsieur connaît la chanson. Ou plus exactement: toutes les chansons de l’univers connu.

 

Gregory Charles est le chef d’orchestre idéal de cette nouvelle émission, joute musicale à haut concept baptisée Le choc des générations. Manière La fureur en plus furieux, s’y opposeront, comme le nom l’indique, des gens que l’âge sépare. Des équipes de quatre vedettes, à raison d’un clan par décennie (exemples: Rémy Girard parmi les sexa-génaires, Brigitte Boisjoli au nombre des trentenaires), se verront testées dans les talles qui ne sont pas naturellement les leurs, appelées à chanter, danser, improviser pour la plus grande joie d’un public participatif (en délire, garanti sur facture).

 

Personne n’a encore vu l’émission, une seule photo de Gregory sur son plateau a été fournie, mais on sait déjà ceci: faute de théâtre portatif gonflable dans le dos, notre homme aura son piano, son orchestre, sa piste de danse, et toute la place qu’il lui faut pour briller: on nous annonce moult «performances impromptues comme il sait si bien en faire». Normal, il est de toutes les générations. Que le meilleur Gregory Charles gagne!