À voir le samedi 14 septembre - Regarder la télé pour lire davantage

Ça peut sembler paradoxal: créer une émission télévisée jeunesse pour inciter les enfants et leurs parents à partager la lecture d’un livre. Eh bien, c’est l’idée qu’a eue la productrice d’émissions jeunesse britannique Lucy Goodman en 2009, suite à une recherche sur le déclin de la lecture «en famille» à la maison. Ainsi est né Bookaboo, une série diffusée depuis 2009 sur le réseau ITV et qui a fait des petits dans quelques pays, et maintenant ici.

 

Le titre fait référence au personnage principal de cette série, un chien à la tête d’un groupe de rock «canin». Les membres de cette formation singulière ont été découverts dans un «orphelinat» pour animaux. Bookaboo a la dégaine d’un dur quand il monte sur scène, mais il a besoin qu’on lui raconte «son histoire» afin de se retrouver dans l’état d’esprit nécessaire pour se produire. C’est sans doute grâce à son statut de vedette qu’à chaque épisode, il a la chance de se faire lire une histoire par une personnalité connue.

 

Dans chacune des adaptations «étrangères», les scènes mettant en scène les marionnettes canines et musiciennes sont les mêmes et on y a intégré les illustres lecteurs, qui suggèrent des albums parus dans leur coin de pays. Ainsi, dans la version québécoise, le chien rocker partage sa lecture d’albums avec tout un panthéon de célébrités de tous horizons, dont Julie Payette, Joanie Rochette, François Dompierre, France Castel et Danièle Henkel. La narration «active» des invités, entrecoupée d’interventions du jeune pitou, est agrémentée d’images extraites du livre du jour.

 

Les 15 minutes que dure l’émission passent à la vitesse de l’éclair, même pour les grands, qui y trouveront sans doute quelques trucs pour améliorer leur «interprétation» d’histoires et découvriront des titres que leur progéniture voudra se faire lire plusieurs fois... Notons au passage le plaisir de regarder des vraies de vraies marionnettes, en cette ère d’animation par ordinateur, et celui d’entendre des rythmes rock, qui nous changent des musiques plus berçantes qui sont habituellement la marque des émissions pour petits.