À voir le mercredi 10 juillet - D’une « vélorution » à une autre

On vous a glissé un mot de ce documentaire dans l’édition de la semaine dernière, alors qu’il était diffusé sur la chaîne Planète +.


On y revient plus longuement, d’abord parce qu’il est présenté ce soir sur TV5, mais aussi parce qu’il n’a rien perdu de son intérêt et de son actualité, le centième Tour de France battant toujours son plein.


Le cinéaste et cycliste plutôt militant Laurent Védrine y dresse une petite histoire du rapport des Français à la bicyclette de la fin du XIXe siècle à nos jours.


Une histoire marquée par des périodes fastes, souvent associées à des mouvements politiques, où elle fait figure d’outil d’émancipation, mais aussi par des creux de vague au cours desquels sa principale rivale à moteur, l’automobile, lui coupe le chemin...


Le cinéaste, qui se met lui-même en scène sur sa «bécane» en ouverture et en fermeture du film, a réussi à dresser une chronologie vivante et souvent rigolote de cette relation particulière avec la «petite reine» (qui désignait d’abord les dames qui enfourchaient leur vélo) à travers les témoignages d’historiens et autres vélosophes, mais surtout grâce à une banque d’archives visuelles exceptionnelles, des premières images de voltiges cyclistes captées par les frères Lumière jusqu’aux services de vélo-partage qui ont été implantés ces dernières années.


Ainsi, on découvre que le vélo, dont l’usage s’est largement démocratisé au début du XXe siècle grâce à la production à la chaîne, a permis aux femmes d’acquérir une certaine indépendance et aux ouvriers de gagner une mobilité «individuelle», une liberté qui prend de l’ampleur avec l’élection du Front populaire en 1936 et l’avènement des fameux congés payés.


La création du Tour de France en 1903 aura également son effet sur la démocratisation de cette activité sportive, puisque les bourses offertes inciteront des moins nantis à se lancer dans la fameuse course, élevant ainsi ce loisir bourgeois au rang de sport organisé.


Les trente glorieuses mèneront la vie dure aux cyclistes du quotidien, mais les crises pétrolières et le mouvement écologiste vont réhabiliter le deux-roues sur les routes, la multiplication des services de vélo-partage faisant la preuve que la reine a retrouvé petit à petit son trône... et le coeur des Français.

À voir en vidéo