À voir le jeudi 13 juin - Résistance muette

Dans le sud-est de la France, un vieil homme et sa nièce tentent tant bien que mal de passer à travers l’Occupation allemande. Or voilà que la Kommandantur leur envoie un invité forcé: un officier nazi francophile. Désireux de partager avec ses hôtes son amour sincère de la culture française, l’officier multiplie les visites et les tentatives de rapprochement, en vain.


Non seulement le vieil homme et sa nièce se montrent-ils sourds aux discours du nazi, ils lui opposent au surplus la seule arme dont ils disposent: leur silence.


La genèse de ce classique du cinéma français est presque aussi passionnante que le film lui-même. Résistant stationné à Londres vers la fin de la Deuxième Guerre mondiale, Jean-Pierre Melville découvre par hasard la nouvelle de Vercors publiée en 1942. Dès lors, l’aspirant metteur en scène déploie des trésors de persévérance et de persuasion dans l’espoir d’en acquérir les droits. Peine perdue: l’acteur Louis Jouvet (Quai des Orfèvres) est passé avant lui.


Qu’à cela ne tienne. Jean-Pierre Melville, qui n’est reconnu par aucun syndicat professionnel de réalisateurs ou de producteurs, fonce et tourne son film à l’arraché en promettant à Vercors que, si ce dernier trouve à redire devant le résultat final, il brûlera le négatif. On devine la suite.


Pour des raisons légales, Le silence de la mer ne prit l’affiche qu’en 1949, soit deux ans après son tournage épisodique et mouvementé. L’attente en valut la peine, car le film offrit une carte de visite éloquente au futur auteur d’oeuvres marquantes comme Léon Morin prêtre, Le Doulos, Le samouraï, Le deuxième souffle, Le cercle rouge. Pour l’anecdote, Jean-Pierre Melville revisita la Résistance dans L’armée des ombres, autre adaptation, autre chef-d’oeuvre.

LE COURRIER DES ÉCRANS

Le meilleur et le pire des écrans, petits et grands, vus par nos journalistes cette semaine. Inscrivez-vous, c'est gratuit.


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel. Les envois débuteront le 5 septembre 2019.