Planète en danger : le Sedna IV rapporte les images

Jean Lemire
Photo: Radio-Canada Jean Lemire

La biodiversité de notre bonne vieille planète est menacée et le cinéaste biologiste Jean Lemire ne va certainement pas la sauver à lui tout seul. Ce commandant Cousteau made in Québec aura par contre le mérite d’avoir aidé à relayer pour le grand public le diagnostic catastrophiste documenté par les savants et les écologistes.


L’aventure pédagogique commence ce dimanche sa vie utile à la télévision de Radio-Canada, dans le cadre de l’émission Découverte. La première série de documentaires de la mission « 1000 jours pour la planète » se poursuivra les 17 et 24 mars.


« Nous espérions miser sur une bonne nouvelle », expliquait lundi M. Lemire, après le visionnement de presse de deux des trois épisodes inauguraux. Il y en aura d’autres au cours des prochaines années. « Nous avons malheureusement constaté que la dégradation des écosystèmes est plus importante que ce que nous pensions. »


La bête humaine s’étend. Nous étions 700 millions il y a trois siècles. Nous sommes maintenant 7 milliards d’humains. L’industrialisation, la surconsommation et les changements climatiques bousillent l’équilibre de certains écosystèmes, menacent des espèces.


Le triptyque documente des effets concrets de cette dégradation. Le premier volet (Mission biodiversité) s’intéresse à des réserves écologiques constituées pour protéger des espèces au bord de l’extinction : le paresseux nain de Panama, l’iguane bleu des îles Caïman, le jaguar du Costa Rica.


Le deuxième documentaire (Péril en mer), franchement beaucoup plus intéressant, traite des méthodes et des conséquences de la surexploitation des ressources halieutiques. Le tournage se fait même à bord d’un palangrier qui surpêche de grands prédateurs des océans, dont les pauvres requins massacrés par dizaines de millions pour leurs ailerons. Le troisième épisode traitera notamment de la pollution des océans par le plastique.


Le voilier Sedna IV de l’équipage (la Calypso à la québécoise) a entrepris l’an dernier son tour du monde qui durera jusqu’en 2015. D’autres documentaires suivront, dont une nouvelle série de six épisodes pour la chaîne Explora cet automne. Le site www.radio-canada.ca/sedna relaie aussi de précieux renseignements supplémentaires.

À voir en vidéo