À voir le dimanche 6 janvier - Le 1 % d’autrefois

Il faut fuir la télé (et ce n’est pas toujours une bonne idée) pour ne pas connaître la série britannique Downton Abbey. Créée à l’automne 2010, elle fera ses débuts à Radio-Canada (RC) la semaine prochaine, le samedi 12 janvier. La troisième saison de la saga arrive ce soir à PBS.


Cette production déjà mythique a battu des records d’audience en Grande-Bretagne, où on s’y connaît en excellente télé. Downton Abbey est diffusée dans une centaine de pays. Les attentes de la direction de RC demeurent bien modestes, avec des objectifs avoués d’environ 200 000 téléspectateurs.


La série raconte l’histoire de la noble famille Crawley et de ses domestiques au sein du fabuleux château de Downton Abbey. L’aventure commence en 1912. Un lointain cousin de la famille Matthew Crawley passe deux saisons à jouer au tire-pousse amoureux avec la belle lady Mary, fille aînée du comte. La troisième saison se déroule après la Première Guerre mondiale, alors que les problèmes financiers risquent d’engloutir le domaine et ses habitants.


Ça sonne cucul? Ça l’est! Le canevas semble emprunté à un feuilleton savonneux d’après-midi avec en gros des histoires d’amours impossibles, des morts subites et des miraculés, des grossesses honteuses et des erreurs judiciaires. Downton Abbey, c’est Dallas avec de la vraie de vraie noblesse. C’est la vie des mégariches d’autrefois, le 1 % des années 1920 quoi, portraiturés ici comme de gentils et généreux seigneurs toujours prêts à venir en aide à leurs larbins pour en sortir un de prison ou permettre à un autre d’épouser la cadette de la famille…


Ça sonne arrangé avec le gars des vues? Ça l’est! Les décors féeriques et les costumes compensent. Chez ces gens-là, on se fait habiller par les valets et les femmes de chambre pour souper en famille. Les savoureuses répliques rajoutent aussi à l’intérêt, surtout celles échangées à la troisième saison, qui commence donc ce soir, entre la comtesse douairière jouée par Maggie Smith et la mère américaine de la comtesse Grantham incarnée par Shirley MacLaine.


Ç’a l’air bon? Ça l’est!

À voir en vidéo