À voir le lundi 9 juillet - Maison de dames

La huitième (et sans doute pas la dernière) saison de Visite libre, cette émission qui, comme son titre l’indique, nous fait découvrir des résidences hors du commun, se termine sur une note tout à fait dans le ton, puisqu’on nous emmène dans la demeure de la fondatrice du Centre canadien d’architecture, qui est aussi l’un des membres fondateurs d’Héritage Montréal: Phyllis Lambert. L’architecte ouvre les portes de sa magnifique résidence située dans le Vieux-Montréal, une maison-magasin construite en 1863 qui a connu bien des occupants mais aussi des occupantes, dont la première, mademoiselle Jane Tate, qui a laissé son nom à l’édifice.

Le bâtiment a également hébergé des marchands, des grossistes, une usine de fruits secs et des entrepreneurs oeuvrant dans le secteur de la mode, dont le plus célèbre est la couturière Marie-Paule Nolin, qui a procédé à des rénovations majeures lorsqu’elle a acquis l’immeuble dans les années 60.


La visite que nous proposent l’animateur Philippe Lupien et la maîtresse de maison ravira sans doute les amateurs de patrimoine architectural montréalais et donnera sans doute quelques idées d’amélioration de leur propre domicile. C’est que madame Lambert a eu la bonne idée de procéder à des rénovations qui peuvent être «enlevées» sans modifier les emplacements originaux. La façon dont elle a disposé l’éclairage dans chacune des pièces risque également d’en inspirer plus d’un.


Il faut voir l’ascenseur tout droit sorti d’un film de science-fiction, qui ne détonne pourtant pas dans cet intérieur du XIXe siècle, mais surtout la terrasse magnifique avec son jardin d’agriculture urbaine. En somme, voilà une visite qui vaut le détour et laisse en espérer d’autres aussi inspirantes.

À voir en vidéo