À voir à la télévision le mardi 6 décembre - Portrait d'une grande dame

L'approche délicate, sensible et émouvante — sans débordement larmoyant — de Marilù Mallet (Journal inachevé, Double portrait) fait de nouveau merveille dans cette exploration de la vie et de l'œuvre d'une des plus grandes figures littéraires du XXe siècle. Dans Sur les traces de Marguerite Yourcenar, c'est sur un mode intimiste que nous découvrons les recoins de l'âme, les sources d'inspiration et les contradictions de l'auteure des Mémoires d'Hadrien et de L'œuvre au noir, des romans qui en disent long sur les fondements de l'Occident.

C'est aussi à la femme que s'intéresse Marilù Mallet, s'appuyant très largement sur ses écrits à forte teneur autobiographique, lus avec retenue et émotion par la comédienne Sophie Clément, alors que l'on replonge dans son enfance dorée auprès d'un père riche, excentrique et voyageur. Marguerite Yourcenar est Belge d'origine, mais son plat pays ne sera qu'un point de chute parmi d'autres pour celle qui prendra racine aux États-Unis sans pour autant cesser de parcourir le monde, même à un âge vénérable.

Et c'est sur la route autant que dans les livres que cette autodidacte d'une érudition exceptionnelle trouvera une partie de son inspiration.

Tout au long de ce parcours d'une grande beauté visuelle, des gens d'ici et d'ailleurs témoignent de leur admiration et de leur affection pour elle, effeuillant leur Marguerite pour nous la faire connaître, ou l'aimer davantage, elle dont la rigueur historique n'étouffait jamais le génie littéraire. C'est cet amour inconditionnel qui porte Robert Lalonde (gamin, il croit l'avoir croisée), Françoise Faucher (depuis une entrevue mémorable à Femme d'aujourd'hui, elle a gagné son amitié) ou André Desjardins (une lettre aura suffi à ce prêtre pour amorcer une riche correspondance), donnant divers éclairages sur cette femme soucieuse de la santé défaillante de la planète et jamais lasse d'en découvrir ses territoires inexplorés.

Marilù Mallet accroche à sa filmographie un autre magnifique portrait de dame; celle-ci, exceptionnelle à tous points de vue, nous invite, au-delà de la mort, à nous replonger dans des livres qui lui survivront encore longtemps.

Sur les traces de Marguerite Yourcenar
TV5, 21h