À voir à la télévision le vendredi 24 décembre - La trentaine

Qui a vu la série originale retirera davantage de l'expérience humaine proposée par le tandem de documentaristes. Toutefois, cette continuation que constitue Avoir 32 ans est ainsi faite qu'il n'est pas nécessaire d'y avoir été exposé pour saisir l'essence de l'exercice.

En effet, Hart et Côté n'ont pas hésité à avoir recours au matériel d'alors et à en inclure quelques extraits choisis afin d'éclairer le présent à la lumière du passé. Que sont devenus les rêves d'antan? L'épanouissement est-il au rendez-vous ou surnage-t-on au royaume de l'amertume?

Pour Puttinan, les idéaux d'hier tiennent toujours et sa mère continue de l'inspirer. De son côté, Rosie, dont on a assisté à l'accouchement seize ans plus tôt, veille sur un grand gaillard attachant. Et il y a Sonam, l'apprenti moine bouddhiste. Qu'est-il devenu? Parfum de mystère. Hart et Côté le cherchent, se renseignent... et le trouveront là où nul ne l'attendait. Un plaisir de revoir tout ce beau monde.

Les conditions de tournage ayant parfois été difficiles, notamment au Niger, la réalisation s'est attardée à donner la parole aux participants plutôt qu'à se mettre elle-même en valeur. Ouvertement inspiré de la série Up (7 Up, ...49 Up) du Britannique Michael Apted, et dont il constitue une version globe-trotter, le projet Avoir... (16, 32, et peut-être 48 ans?) revêt, à l'instar de son modèle, une grande valeur sociologique.

Cinéma / Avoir 32 ans
TV5, 21h