À voir à la télévision le vendredi 5 novembre - Engagez-vous, qu'ils disaient

Guadalcanal, une île du Pacifique Sud, 1943. Un détachement de jeunes recrues débarque afin de soulager un bataillon de marines épuisé par les affrontements avec l'armée nipponne. Alors que se resserre sur eux l'étau du conflit, les soldats développent des liens très solides. Après La Balade sauvage (Badlands), Terrence Malick mit cinq ans à peaufiner Les Moissons du ciel (Days of Heaven), puis vingt à accoucher de La Mince Ligne rouge (The Thin Red Line).

Même Kubrick n'a jamais mis si longtemps! Au-delà de l'anecdote, ces délais de préproductions montrent bien à quel point ce cinéaste sait prendre le temps de choisir ses projets, qu'il monte ensuite sans rien laisser au hasard.

À ce chapitre, son adaptation du roman de James Jones, déjà porté à l'écran en 1964, posait des pro-blèmes narratifs de taille puisqu'adoptant le point de vue de plusieurs personnages se relayant à la narration. Or Malick avait déjà eu recours au personnage narrateur dans ses deux premiers films, où les voix de Sissy Spacek et de Linda Manz, respectivement, commentaient l'action.

Ici, le procédé est démultiplié. De fait, ce drame de guerre lyrique prend des allures de film choral tant chaque rôle a son importance. Que chacun soit interprété par un acteur connu, voire une vedette, exacerbe cette impression: Sean Penn, Nick Nolte, John Travolta, George Clooney, Jim Cazievel, Ben Chaplin, John Cusack, Jared Leto, Adrien Brody, etc.

Mais le cinéaste relève le défi avec maestria, en plus de démontrer encore une fois quel bon directeur d'acteurs il est. Il s'agit d'ailleurs là d'un point trop souvent occulté quand vient le moment de parler de l'une ou l'autre de ses oeuvres. Certes, on salue l'interprétation toujours remarquable, mais on s'intéresse surtout à la fulgurante beauté des images que compose Malick d'un film à l'autre. Leur puissance d'évocation est telle qu'elle porte un peu ombrage au reste, d'où l'intérêt de replonger périodiquement dans la filmographie de l'auteur, un des plus vibrants portraitistes de l'Amérique états-unienne.

Cinéma / La Mince Ligne rouge
Cinépop, 20h