À voir à la télévision le lundi 1er novembre - L'homme derrière la stratégie

L'enquête que l'équipe du magazine d'informations Frontline, du réseau PBS, a consacrée à la réforme de la santé s'avère la mise en relief de la violence qu'a suscitée la volonté du président Barack Obama de tenir sa promesse.

Des bras de fer internes à la Maison-Blanche aux rapports de force empreints d'une férocité inouïe qu'il y a eu, non seulement avec les républicains, mais aussi avec des démocrates, Obama et sa garde rapprochée y ont été confrontés dès qu'il a annoncé que son projet serait la priorité des priorités.

Effectivement, son combat a commencé lorsque le vice-président Joe Biden, échaudé par l'échec rencontré sur ce front par Bill Clinton dans les années 1990, s'est opposé à lui. Biden et d'autres mandarins du Parti démocrate souhaitaient qu'Obama mette ce dossier en quarantaine pour mieux concentrer toutes les énergies sur l'économie.

C'était sans compter sur Rahm Emmanuel, directeur de cabinet d'Obama. De tous les personnages qui défilent à l'écran, des élus aux lobbyistes en passant par les journalistes, Emmanuel est celui qui présente le parcours le plus intéressant. Car sur tous les acteurs, y compris Obama, Emmanuel avait une bonne longueur d'avance.

L'origine de celle-ci est simple à expliquer: lorsque Clinton tenta avec sa femme Hillary de doter chaque Américain d'une assurance maladie, Emmanuel était de la partie. Il était un de ses conseillers. Fort de cette expérience, il élabora une stratégie totalement contraire à celle peaufinée par les Clinton. Ce numéro de Frontline est comme tous les autres: captivant.

La Bataille d'Obama pour la santé
RDI, 20h