À voir à la télévision le lundi 27 septembre - Si loin, si proche...

Grant et Fiona forment le genre de couple retraité qui pourrait faire à répétition la couverture du magazine Le Bel Âge. Dynamiques, cultivés et encore très épris l'un de l'autre, les deux époux filent la parfaite retraite dans un décor champêtre aussi photogénique qu'eux.

Mais voilà qu'une ombre se profile dans l'image parfaite, insidieuse, grandissante. Le diagnostic est sans appel: alzheimer. Fiona en est atteinte et, avant de perdre toute autonomie, elle prend la décision d'emménager dans un centre spécialisé, lequel a pour politique que chaque nouveau patient ne reçoit aucune visite pendant ses 30 premiers jours d'acclimatation. Grant accepte à contrecoeur et, quand il retrouve Fiona, c'est le regard d'une étrangère qui croise le sien.

Away from Her est une oeuvre de doigté et de délicatesse, la première en tant que réalisatrice de la jeune Sarah Polley, une actrice canadienne qui roule sa bosse depuis l'âge de six ans, de Terry Gilliam à David Cronenberg, en passant par Michael Winterbottom et Isabel Coixet. Du bon cinéma, elle en a vu. Remarquez, ses premiers pas derrière la caméra auraient pu se conclure par une «débarque», or il n'en est rien. Au contraire, Away from Her se révèle être un film mature et sensible, celui de quelqu'un qui l'a mûrement réfléchi. En effet, la mise en scène discrète de la cinéaste, très attentive au jeu des acteurs qu'elle dirige avec une justesse de chaque instant, rend compte d'une confiance en soi étonnante pour une débutante. On s'en réjouit.

Parlant de distribution, celle qu'a réunie Sarah Polley est hétéroclite, mais en fin de compte parfaitement accordée. Gordon Pinsent rend avec nuance le mélange de colère et de vulnérabilité que vit Grant. Toutefois, c'est sans aucun doute Julie Christie, l'inoubliable Darling de John Schlesinger, qui domine le film avec talent et majesté. La soixantaine radieuse, la comédienne accepte de se flétrir à l'écran pour les besoins du rôle de Fiona, l'un des plus beaux de son illustre carrière.

Cinéma / Away from Her
CBC, 20h