À voir à la télévision le dimanche 16 mai - Un régal

Quel agréable moment que celui auquel nous convie ce soir TV5 avec le documentaire d'Anne Andreu Le cinéma passe à table. Fouillé, instructif, passionnant, fourmillant d'informations et de témoignages privilégiés livrés de la bouche des plus grands cinéastes ou de ceux qui les ont côtoyés de près, cet examen de l'utilisation de la nourriture comme dispositif narratif au cinéma s'annonce déjà comme indispensable.

Contrairement à ce que le titre pourrait suggérer dans l'esprit de certains, Le cinéma passe à table ne se contente pas d'aligner des extraits de films fameux pour leurs scènes de bouffe en une longue et superficielle énumération. Non. Le propos s'annonce d'entrée de jeu beaucoup plus ambitieux, car, dès lors que la première personne interrogée est l'universitaire et femme de lettres Noëlle Châtelet (Le corps à corps culinaire: images et institutions), on se sait quitte pour un menu copieux, pour demeurer dans les images gastronomiques.

Parmi les temps forts, du reste nombreux, un entretien court mais privilégié avec Claude Chabrol qui dissèque pour notre plus grand plaisir LA scène du repas dans Que la bête meurt. Inventeur, apprend-on, de la «ciné-gastronomie», le vieux maître expose ses vues sur les notions de communion et d'antagonisme que lui permettent d'aborder simultanément de telles scènes.

Évidemment, il aurait été sacrilège de négliger Le Festin de Babette, pour lequel le cinéaste danois Gabriel Axel apporte d'intéressantes précisions. Présenté comme son antithèse, le film de son compatriote Thomas Vinterberg, Festen, est ensuite analysé par son auteur, qui revient sur le caractère sacré du rituel du repas en famille et qui explique combien, sachant cela, le dénouement où le père est expulsé de la table constitue l'acte le plus violent qui puisse lui être infligé.

Sautet, Pialat, Buñuel, Renoir, Lubitsch... l'éventail des oeuvres visitées est large et, forcément, la durée force des oublis mais, étonnamment, rien de notable. Une autre coproduction intelligente d'Arte France, Le cinéma passe à table ne vous laissera pas sur votre appétit (s'cusez-la).

Le cinéma passe à table - TV5, 20h