À voir à la télévision le samedi 24 avril - L'écran vert

Quelle bonne idée et quel beau travail! Dans le documentaire Green Hollywood, réalisé par une équipe française, on apprend tout, ou presque, sur le virage vert de la plus grande usine à rêve de la planète.

Il est évidemment question de certaines pratiques écologistes. Les studios les plus zélés font planter des arbres pour compenser leurs émissions de carbone. D'autres achètent des panneaux solaires. Sur certains plateaux, on ne sert, paraît-il, que de la bouffe bio.

L'essentiel et le plus intéressant est ailleurs.

La grande synthèse s'intéresse par exemple au traitement du sujet écolo par les grandes productions. Une des séquences les plus éclairantes fait intervenir les scénaristes du Jour où la Terre s'arrêta, un remake récent d'un film de la vague de science-fiction des années 1950.

La première version racontait l'aventure d'un extraterrestre venu sauver la Terre de l'holocauste nucléaire. La nouvelle mouture ramène l'étranger venu de loin, cette fois pour arrêter la destruction de l'environnement. Le changement climatique est donc devenu une sorte de méchant...

Le documentaire s'intéresse également à l'engagement des stars, la bonne cause verte étant de mise. Seulement, il y a la manière et, encore une fois, des «suiveux» et des gens sincères. Une agence de presse baptisée Ecorazzi (un mélange d'éco-logisme et de paparazzi) traque les coquins pour dénoncer les insupportables donneurs de leçons. De petites enquêtes ont permis de prouver qu'Al Gore, le Prix Nobel de la paix pour son engagement envers l'environnement, utilise vingt fois plus d'électricité qu'une famille moyenne américaine.

Restent les vraies de vraies stars écomaniaques, dont Larry Hagman, le magnat du pétrole J. R. Ewing dans la série Dallas. Il finance de bonnes causes et vit selon ses principes. Mais la plus droite des militants demeure l'actrice Darryl Hannah, végétarienne depuis l'âge de sept ans, amie de la Sea Shepherd Conservation Society (contre la chasse aux baleines), qui vit dans une ferme bio et ne voyage qu'en train, même aux États-Unis où le réseau ferroviaire semble à peu près aussi honteusement désuet que celui du Canada...

Green Hollywood
Artv, 21h30