À voir à la télévision le dimanche 7 mars - Mémoires d'une femme dérangeante

Simone de Beauvoir demeure plus actuelle que jamais. On apprenait il y a quelques jours que Vanessa Paradis et Johnny Depp incarneront au grand écran le Castor (Beauvoir sonne comme beaver en anglais, d'où ce surnom) et son amant américain et communiste Nelson Algren. Le film, intitulé My American Dream, sera tourné en 2011.

Mme de Beauvoir se retrouve aussi en marge d'une polémique entourant le dernier livre de la féministe française Élisabeth Badinter (Le Conflit: la femme et la mère, Flammarion). Le débat sur l'essentialisme chassé par l'auteure du Deuxième Sexe («On ne naît pas femme, on le devient», résumait-elle) revient hanter la société contemporaine à travers les positions biologisantes, qui veulent de nouveau ramener la femme à son supposé état de nature, à la maternité par exemple.

D'où l'intérêt de ce documentaire, Simone de Beauvoir: une femme actuelle, sur la vie et la pensée de cette intellectuelle de grande exception.

Sa longue relation amoureuse avec M. Algren est évidemment évoquée, tout comme l'effet monstre produit par Le Deuxième Sexe, un des livres marquants du XXe siècle.

La production a surtout le mérite de mettre en évidence la complexité de l'existence de cette

existentialiste. Simone de Beauvoir, réputée froide et distante («une horloge dans un frigidaire», aurait lancé un vilain), s'y révèle passionnée, amoureuse, déchirée et engagée, en amour comme en politique. Claude Lanzmann, un de ses anciens amants, résume sa conception de la vie à deux, ou à trois, ou à plusieurs, en disant qu'«elle croyait profondément en la vérité, qu'on a le droit et le pouvoir de tout se dire».

Les récits intimes se mêlent aux considérations sociopolitiques et intellectuelles. Le documentaire rappelle le rôle joué par la surdouée dans l'élaboration des concepts sartriens (par la découverte de Hegel, par exemple), les positions anticolonialistes pendant les guerres d'Algérie et du Vietnam, ou encore certaines habitudes sectaires du couple Sartre-Beauvoir,
qui fonctionnait parfois à l'exclusion radicale des opposants, Camus et Merleau-Ponty notamment.

Comme quoi personne n'est parfait, même pas cette ancienne jeune fille rangée devenue une femme fabuleusement dérangeante...

Simone de Beauvoir, une femme actuelle - Télé-Québec, 20h