À voir à la télévision le dimanche 28 février - Faire face à la musique

L'ancien ministre de la Culture du Venezuela José Antonio Abreu a toujours cru profondément que la musique était un art pas comme les autres. Que le fait qu'elle exprime l'invisible et l'ineffable la rendait plus sensible, plus prolifique, plus féconde et plus apte à pénétrer les âmes. Et c'est cette croyance profonde qui a mené le pianiste mélomane gentiment mégalo vers un grand projet: un réseau national d'orchestres d'enfants.

Fondé en 1975 et financé par l'État et des entreprises privées, El sistema est aujourd'hui devenu un symbole patriotique national au Venezuela. Le réseau est reconnu en Amérique latine, ainsi que partout dans le monde, pour la qualité de ses orchestres juvéniles, formés pour la plupart d'enfants issus de milieux défavorisés.

Le documentaire de Paul Smaczny et Maria Stodtemeier, La Musique, avenir du Venezuela, dresse le portrait harmonieux et musical de cette initiative, sans trop de lyrisme ni fausse note.

À travers les récits remplis d'espoir de Roderyk, Yobran et Albani, on découvre le quotidien de ces enfants, mais aussi le génie de ce projet qui canalise la vibrante énergie de cette jeunesse sans avenir pourtant assoiffée d'idéaux et de modèles.

Construit un peu à la manière d'une symphonie, qui tantôt présente des mouvements adagio, plus lents, et tantôt des mouvements allegretto, empreints de passion et de vivacité, le documentaire d'Arte et d'EuroArt Music met aussi en scène les professeurs, les chefs d'orchestre et tous les artisans d'El sistema, qui parlent avec un enthousiasme contagieux de ces 184 centres répartis partout au pays, où l'on enseigne la musique d'orchestre à près de 250 000 jeunes. El sistema est même implanté dans un quartier pauvre de Maracay, autour d'un dépotoir. «La musique, c'est le bonheur, la paix et l'espoir, l'intégration, la force et l'énergie infinie», soutient le pianiste José Antonio Abreu.

Pour les Vénézuéliens qui ont «la musique dans les tripes», ce projet d'enseigner la musique aux jeunes en difficulté semble effectivement marcher.

À tout le moins, on a envie d'y croire.

La Musique, avenir du Venezuela : El sistema 
Artv, 18h30