À voir à la télévision - Les héritiers de Lénine

Presque 20 ans après la chute de l'Empire soviétique, ce que les Russes appellent «la troisième révolution», il semble qu'une certaine ferveur révolutionnaire, proche de l'esprit des premiers contestataires du pouvoir tsariste en 1905, anime encore une certaine partie de la population russe.

On pourrait croire qu'un tel sentiment est l'apanage d'une vieille garde communiste nostalgique d'une époque résolument révolue, il n'en est rien.

Ce captivant et très instructif documentaire, produit en 2007 par la chaîne franco-allemande Arte, s'intéresse à des organisations politiques qui mobilisent surtout de jeunes gens contre la nouvelle «autocratie» qui dirige le pays. Il fait de nombreux parallèles entre la situation économique et politique actuelle en Russie et celle qui primait au début du siècle dernier, alors que l'industrialisation sauvage et les conditions de vie difficiles avaient provoqué les premières révoltes importantes.

L'un des premiers soulèvements d'alors se produisit à Ivonovo, ville industrielle spécialisée dans le textile, où le premier Soviet a vu le jour en 1905. C'est aussi là que se développe aujourd'hui le «Club du bien commun», un rassemblement de citoyens aux idées «modérées» qui cherchent à favoriser l'engagement politique et civique de leurs compatriotes afin qu'ils défendent leurs droits face à des administrations corrompues et peu à l'écoute de leurs besoins.

Plus radicales sont les organisations regroupant les jeunes adultes, qui se réclament davantage de l'héritage des bolcheviques. On rencontre ainsi des militants du Parti national bolchevique, d'une mouvance pas très nette (leur effigie rappelle le drapeau nazi...) et qui opère clandestinement depuis qu'il n'a plus l'approbation officielle de l'État, et d'autres du «Front de gauche», un groupe de pression et de réflexion qui veut faire la révolution «à l'ère de la mondialisation». Décidément, Lénine a quelques héritiers.

Les Enfants de la Révolution RDI, 20h