VoirGrand.tv fait des affaires

Cora Tsouflidou, coprésidente du conseil d’administration de VoirGrand.tv, et l’animatrice et productrice Anne Marcotte
Photo: Voirgrand.tv Cora Tsouflidou, coprésidente du conseil d’administration de VoirGrand.tv, et l’animatrice et productrice Anne Marcotte

«On ne se rend pas compte à quel point il y a de l'ouvrage à faire dans l'entrepreneuriat au Québec. Il faut inspirer les gens, et la télé, c'est une façon sexy et accessible de le faire.» Ainsi s'exprime Anne Marcotte, animatrice et réalisatrice de VoirGrand.tv, une des émissions-phares de Canal Vox.

Denis Lord

À peu de détails près — présence de partenaires et de supporteurs — la formule de VoirGrand.tv, à sa seconde saison, demeure inchangée. L'équipe de l'émission fait une tournée dans toutes les régions du Québec pour y sélectionner des entrepreneurs qui sont relativement en début de carrière et se signalent par leur détermination, leur audace, leur personnalité et leurs défis. Les sept finalistes choisis bénéficient des conseils de Michel Laganière, un expert en commercialisation stratégique, et d'un groupe de gens d'affaires aguerris. Au total, il s'agit de 12 émissions présentées tous les mardis à 19 heures, dès le 26 janvier.

Lors de la première, on effectuera un retour sur les finalistes de la saison dernière, alors que Vigneault Chocolatier a été déclaré le grand gagnant. Plus tard, chacun des finalistes se verra consacrer une émission avec les conseils d'experts oeuvrant dans un domaine connexe. Ainsi, les John Porter, Laval Tremblay, Dominique Brown et autres Marc Dutil ont été recrutés pour la cause. Après une récapitulation des meilleurs moments de la saison, le grand gagnant sera dévoilé lors d'un gala. Ce dernier se voit octroyer un prix en argent et des services professionnels, dont la valeur dépassait les 30 000 $ l'an dernier.

«On veut montrer l'entrepreneuriat comme on ne l'a jamais vu, s'enthousiasme Anne Marcotte. Nous montrons des histoires de terrain qui prouvent que tout le monde est capable de réussir. Par exemple, nous présentons cette année un ancien décrocheur qui s'est lancé en affaires.» Mme Marcotte se veut elle-même un exemple à suivre. L'ancienne secrétaire s'est construit une carrière à la mesure de son ambition. Après avoir vendu à Transcontinental son entreprise, Marcotte Multimédias, elle dirige aujourd'hui Vivemtia, une entreprise de chroniques, de conférences et de concepts télévisuels.

Les dividendes que reçoivent les finalistes de VoirGrand.tv dépassent ce que Mme Marcotte avait imaginé. Ils bénéficient d'une expertise de haute valeur et leur tribune médiatique se traduit en retombées concrètes. Ainsi, les ventes de pizzas de Stromboli ont grimpé de 200 000 à un million d'unités. En outre, les finalistes tissent entre eux des liens d'affaires.

***

Collaborateur du Devoir